Follow:
SPORTS

Ma première saison de Cross Country

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous retrouve dans un article où je vous partage mon ressenti sur ma toute première saison de cross !

Comme je l’expliquais dans un précédent post, j’ai commencé l’athlétisme en club FFA il y a seulement un an et demi. La première année je n’ai couru que deux cross mais cette fois ci j’ai essayé d’en faire le plus possible durant la saison hivernale.

Le cross-country est une des épreuves de l’athlétisme qui consiste en une course nature. Il s’agit d’une épreuve hivernale dont les distances sont plus ou moins longues, de quatre à douze kilomètres selon les catégories d’âge et le niveau de la compétition.

Le cross-country regroupe plusieurs courses, mais qui sont toutes organisées sur des parcours balisés. Lorsque la distance à parcourir lors de la course est une longue distance ou que le chemin n’est pas sécurisé, on parlera de trail. Plus généralement, le cross se déroulera pendant l’hiver et le trail pendant l’été.

Malgré une pratique à haut niveau, le cross-country est aussi pratiqué comme préparation hivernale aux épreuves de fond.

Les courses ont généralement lieu dans des plaines et/ou des bois. L’IAAF recommande que les parcours soient couverts d’herbe et possèdent des terrains vallonnés avec des virages fréquents mais lisses. Les parcours forment une ou plusieurs boucles, avec une longue ligne droite au début et une autre menant à la ligne d’arrivée. (source wikipédia)

Photographie de mes petits pieds par @mans_dvg

Les cross sont donc des courses exigeantes, qui demandent beaucoup de résistance et qui aident à développer de très bonnes capacités chez les coureurs.

Cette saison hivernale m’a permis de me motiver à courir malgré le froid, la nuit et autres difficultés rencontrées d’octobre à février.

L‘une des choses que j’ai le plus travaillé est mon mental : ces courses sont tellement dures ! Je me retrouvais généralement dans la deuxième moitié du peloton de coureurs, les relances, les virages, les obstacles m’ont demandé beaucoup d’effort pour ne rien lâcher pendant la course.

Ce qui me permettait de tenir c’est aussi: l’idée de la progression que je ressentirais à la fin de la saison. J’ai hâte de voir si j’aurais des résultats positifs lors de mes prochaines courses sur route !

Je suis sortie de ma zone de confort, j’ai repoussé mes limites et j’ai appris à m’adapter aux différents terrains accidentés (apprendre à relancer suite à une bute, un obstacle ou un gros virage mais aussi apprendre à s’économiser pour tenir la course).

photographie de mon saut super impressionnant par @mans_dvg

Il faut savoir aussi que l’ambiance lors des cross est géniale ! Comme la course se déroule sur une « petite » surface, remplie de boucles plus ou moins longues, on peut suivre quasiment tout le circuit et s’encourager en passant d’un virage à l’autre. Et ça, ça donne du pep’s quand on est en plein effort sportif !

Même si c’est difficile, même si je ne suis pas dans les premières, je ne regrette pas du tout d’avoir fait toutes ces courses. Et je vous encourage à vous inscrire à l’un d’eux ! (vous n’êtes pas obligé d’être licencié FFA, il y a des courses « open » pour les non licenciés)

Voilà, j’espère que cette nouvelle vidéo et cet article sur les cross vous auront plu, j’adore partager tout ça avec vous !

Sportivement,

Share:
Previous Post Next Post

You may also like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.