Follow:
LIFESTYLE, RUNNING

Comment j’allie travail et sport ?

Bonjour tout le monde ! Me voici avec un nouvel article 😀.

Il y a une question que l’on me pose régulièrement:

Comment tu fais pour travailler et faire « autant » de sport ?.

crédit photo: @cams_dvg

Sachez que c’est un rythme à prendre, une organisation et de la motivation.

Pour remettre dans le contexte: Je suis infirmière, j’ai un planning particulier où j’ai eu l’occasion de tester trois types de roulement:

  • un roulement de jour où je travaillais de 6H30 à 15H ou de 12H50 à 20H30
  • Un roulement de jour en 12H où je travaille de 7H30 à 20H
  • Un roulement de nuit en 12H où je travaille de 19H30 à 8H

Bien sûr, je n’ai pas d’enfants et par conséquent pas d’autres emplois du temps à gérer. Je ne peux donc pas donner mon avis là dessus.

Je vais vous parler de MON expérience de salariée qui doit aussi gèrer les sorties et l’épanouissement de son chien (et c’est déjà une petite organisation 😝).

Quand j’étais étudiante ou au tout début d’activité professionnelle, j’ai cherché à m’organiser pour faire du sport car cela a toujours été une de mes priorités.

J’ai donc trouvé plusieurs astuces.

La première qui m’aide à tenir mon planning sportif c’est de remplir mon agenda (un bullet journal plus exactement) , il est loin d’être beau car ce n’est pas mon objectif (pour celles ou ceux qui connaissent le principe) tout ce que je lui demande c’est d’être efficace pour m’aider à organiser ma vie.

Dans chacune des cases qui correspond à un jour,  j’écris quand j’aimerais faire tel ou tel type d’entrainement (HIIT, course à pied, vélo ou natation). Et simplement de lire et voir ce que j’ai prévu sur ma semaine me rassure et m’aide à tenir mes objectifs.

Je choisis quel sport je vais faire en fonction de ma journée de boulot: si je suis du soir, de nuit ou du matin etc. Il y a des jours où il sera impossible d’aller nager car je travaille sur les horaires d’ouverture de la piscine, des jours où je ne pourrais pas aller à l’athlétisme car je commence trop tôt ma nuit ou finit trop tard,… J’organise mes journées au fur et à mesure , j’adapte si j’ai des imprévus, je reporte au lendemain ce que je n’ai pas pu faire et ainsi de suite.

Quand je suis en 12H et que je finis à 20H, il est plus facile pour moi de retourner courir l’été car il ne fait pas encore nuit. Je rentre,  j’évite de penser au canapé qui m’attend, je m’habille et souvent je vais courir avec Loxen (ainsi elle se dépense en même temps que moi).

crédit photo: @cams_dvg

J’ai la chance d’avoir des douches dans mon vestiaire au boulot, alors parfois je décide de m’y rendre en courant et de rentrer de la même manière, ainsi, je fais mon sport et même si je n’ai pas toujours une grande motivation pour y aller, je ne me suis pas donnée le choix.

Parce que soyons d’accord, le plus dur c’est quand on arrive chez soi, après notre longue journée de travail et que l’on a le malheur de poser nos fesses sur le canapé. LA c’est le moment le plus difficile pour se remotiver.

Une autre de mes astuces c’est que je suis inscrite dans un club d’athlétisme où j’ai deux entrainements sur piste par semaine. Je me suis engagée donc dès que mes horaires de boulot me permettent d’y aller j’y vais.

Ensuite, je me donne des objectifs de course ! (Ou des objectifs de quoi que ce soit en lien avec le sport). Le fait d’avoir une échéance me donne l’énergie de me tenir à un programme d’entrainement. Et donc à trouver la motivation de faire du sport après le boulot.

Je me suis rendue compte que le plus difficile c’est de commencer mais il faut aussi réussir à tenir le rythme que l’on s’impose. Réussir à garder la motivation qui nous a fait démarrer.

Tout est une question de motivation. Par exemple: la motivation d’enfiler ses baskets après une journée de boulot (moi aussi parfois je l’ai pas).

Alors je regarde la situation et je me demande: « est ce que je suis trop fatiguée ? » Si la réponse est OUI, je m’écoute. Mais si la réponse est NON, je m’habille et je sors courir.

Je l’avais déjà expliqué dans un de mes anciens articles mais, parfois, juste prendre le temps de s’habiller en tenue de sport nous aide à aller courir. Une fois que nos lacets de baskets sont noués: difficile de se dire que l’on a fait tout cet effort pour rien et de retourner se rasseoir sur le canapé pour ne plus en sortir, non ?

Les autres questions que je me pose sont: « pourquoi j’ai besoin de faire du sport ? » , « Quels sont mes objectifs ? », et « Pourquoi j’ai commencé ? ».

Une des réponses à ces questions vous aidera peut être à trouver la petite pointe de motivation manquante pour sortir courir.

crédit photo: @cams_dvg

Pour en revenir au sport et au travail:

Peut être qu’il vaut mieux se maintenir à une sortie par semaine pendant des mois que de s’obliger à y aller trois fois par semaine. Si vous avez du mal à tenir le rythme boulot+sport au début à quoi bon se décourager et finir par ne plus y aller ? Parfois, revoir ses objectifs à la baisse pour les tenir peut être une bonne solution. Ensuite, quand on se rend compte qu’y aller une à deux fois par semaine est devenu facile, vous pouvez augmenter les entrainements, jusqu’à atteindre le nombre de fois qui vous convient.

Je pense qu’il ne faut pas trop en demander à notre corps pour qu’il s’habitue aux nouvelles routines qu’on lui impose. La course à pied est un sport de patience : les résultats et la progression arriveront toujours si vous vous donner les moyens de le faire. On ne devient pas coureur régulier à 3, 4 ou 5 entrainements par semaine en un mois. C’est un travail à long terme avec des hauts et des bas.

J’espère que cet article vous plaira et vous aidera,

A très vite,

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Share:
Previous Post Next Post

You may also like

19 Comments

  • Reply Constance

    Merci pour cet article plein de réalité ! Oui, il n’est pas facile de tout concilier et c’est la motivation qui fera la différence car c’est elle qui nous amène à faire le choix du « moment bien-être » ! Ta plume vient me mettre du baume au coeur (je ne peux pas courir à cause d’une douleur) 🙂 Je te souhaite de tenir ton rythme et de continuer à faire toutes les sorties que tu peux !

    11 juin 2017 at 19 h 51 min
    • Reply runamande

      Merci infiniment pour ton commentaire, je suis contente si mon article te plait et je te souhaite du courage jusqu’a la fin de ta blessure, ce n’est jamais un moment facile !

      11 juin 2017 at 19 h 53 min
  • Reply Anne

    Tout à fait d’accord avec ton article 🙂 je suis infirmière aussi et il faut réussir à trouver son rythme en fonction de nos horaires, pour ma part impossible de faire du sport après une journée de 12h! ( heureusement ce ne sont que les dimanches qui sont en 12h dans mon service !)
    Bonne soirée

    11 juin 2017 at 20 h 18 min
    • Reply runamande

      Oui c’est vraiment difficile de courir après 12H de boulot j’ai mis du temps à savoir comment m’y prendre ! Courage pour la suite, :-*

      11 juin 2017 at 22 h 10 min
  • Reply Innocenti

    Je me retrouve carrément depuis sue je te suis. Je suis infirmiere je bosse en 12h (3 jours par semaine) mais je n’ai pas de chien mais deux petites poupees de 2,5 ans et 5 ans. Je fais du sport depuis mes 4 ans et c’edt vital pour mon équilibre physique et mental. Idem quand je ne bosse pas je fais des grosses journées avec les 3 sports et quand je bosse une ou 2 séances. Quand je n’avais pas d’enfant j’avais des horaires de bureau j’arrivais a faire entre 20 et 35h par semaine en fonction de ce que je preparais. Tres tôt le matin (3h) et le midi et le soir tard…Le maitre mot est la motivation grâce a la competition. Toujours un plaisir de te lire et de se sentir moins seule en étant une fille qui fait beaucoup de sport. J’ai vu que tu avais fait ton 1er triathlon j’en fais depuis 2010 si jamais tu veux des conseils ou échanger avec moi ca sera un plaisir.
    Cordialement
    Bettina
    Ps: par contre les horaires de nuit ne me convienne pas car je m’entraînais trop la journée et he ne recuperais jamais alors chapeau.

    11 juin 2017 at 20 h 23 min
    • Reply runamande

      Merci infiniment pour ce long et chaleureux commentaire ! Je veux bien échanger avec toi sur le triathlon et avoir quelques conseils car j’ai encore beaucoup à apprendre et j’admire ton parcours aussi ! Bonne continuation dans ta vie de maman active car j’admire ce statut ! Sportivement :-*

      11 juin 2017 at 22 h 10 min
      • Reply Innocenti

        Avec plaisir tu as mon adresse mail sinon sur facebook pour messenger c’est bet itneconni.
        Sportivement

        11 juin 2017 at 22 h 32 min
  • Reply Mme Bavarde

    Super article ! En effet, ce n’est pas toujours simple de combiner le sport avec les emplois du temps de travail… Mais je suis comme toi, j’ai un bullet journal et ça me rassure d’ordonner les journées, d’organiser mes activités. Et l’essentiel pour moi est d’aller courir au moins une fois dans la semaine et une fois dans le week-end !

    12 juin 2017 at 11 h 18 min
    • Reply runamande

      Bravo a toi ! Oui les bullet journal c’est vraiment quelque chose d’hyper pratique ! Merci d’être toujours aussi active par commentaire <3

      13 juin 2017 at 15 h 12 min
  • Reply prettylittletruth

    Pas facile d’allier sport et travail et tu fais ca tres bien! J’avoue que je fais plutot mon sport tot le matin. Je me leve tot pour aller courir ou faire du velo! En plus ca me motive pour la journee 🙂

    12 juin 2017 at 11 h 59 min
    • Reply runamande

      J’ai plus de mal a me lever pour faire du sport ! Bravo a toi de réussir !

      13 juin 2017 at 15 h 11 min
  • Reply unadamantinderoses

    Quel joli parcours et PHOTOS 😉 je t’admire beaucoup
    Bonne journée

    12 juin 2017 at 14 h 21 min
    • Reply runamande

      c’est super gentil ! Merci <3

      13 juin 2017 at 15 h 11 min
  • Reply Louise

    L’autre question que l’on pourrait te poser serait aussi : « comment allies-tu sport et vie sociale ? »
    Je me permets de te la poser car je m’entraine relativement souvent (3 à 4 fois par semaine, dont 2 fois en club), mais jamais je ne m’interdirais un apéro ou une sortie entre copains pour le sport. Et ce qui est difficile, je trouve, c’est aussi de faire la part des choses et de trouver l’équilibre : s’entrainer, oui, mais sans tomber dans l’extrême 🙂

    14 juin 2017 at 0 h 30 min
    • Reply runamande

      Je suis comme toi, si tu as lu l’article sur l’amitié que j’ai fais il y a quelques mois. Pour moi la vie sociale est un équilibre pour mon bonheur et jamais je ne m’enfermerai dans ma belle sportive. J’ai plusieurs bulles qui cohabitent dans ma vie: Ma vie personnelle et sociale + Mon travail + mon sport + mon activité sur les réseaux sociaux. Je n’ai plus beaucoup de temps libre à ne rien faire chez moi devant la télé mais quand je le trouve je le prends aussi.
      Mais j’aime ma vie comme ça et le plus important c’est d’être heureux avec la vie qu’on mène je pense 🙂

      14 juin 2017 at 17 h 05 min
      • Reply Louise

        Je valide totalement 🙂
        En tout cas je suis super contente d’avoir découvert ton blog, j’aime beaucoup te lire ! Bonne continuation à toi !

        14 juin 2017 at 21 h 04 min
        • Reply runamande

          merci beaucoup ! <3

          15 juin 2017 at 13 h 22 min
  • Reply Alicia

    C’est intéressant de lire ton expérience car c’est vrai que ce n’est pas toujours facile de s’y tenir 🙂 !

    22 juin 2017 at 11 h 42 min
    • Reply runamande

      Oui c’est un travail quotidien !

      22 juin 2017 at 17 h 34 min

    Leave a Reply