Follow:
HUMEURS, RUNNING

Les harceleurs en course à pied

Ils sont en groupe ou simplement une voiture qui s’arrête à ton niveau. Ils sont de tout âge, de toutes tailles, ils sont présents en été ou en hiver. Ils sont toujours là, dans l’ombre prêt à surgir avec un compliment à deux balles.

Les harceleurs de rue aiment aussi s’attaquer aux sportives et aujourd’hui j’ai envie de vous en parler.

  • Le harceleur se repère à son égo démesuré et son ambition sans limite pour tenter de séduire une joggeuse en la sifflant, lui hurlant un compliment sur son fessier ou sa façon de courir. Il optera parfois pour une démarche plus sportive en tentant de l’accompagner dans sa sortie du jour. (Bah oui cela ne lui fera certainement pas peur et elle se sentira flattée d’être suivi par un inconnu dans la rue !)
  • Cet individu est tellement courageux qu’il s’adressera à une jeune fille seule lorsqu’il est accompagné par ses copains.

  • Et il est tellement romantique qu’il ne la traitera jamais de grosse vache qui a besoin de continuer à courir si jamais elle oserait refuser ou ignorer ses avances. Ils manient l’art des mots avec brio pour passer du compliment à l’insulte. Et toujours avec beaucoup d’imagination !
  • Et puis, on sait jamais, si vous ne l’aviez pas entendu: pourquoi ne pas vous attrapez le bras, la main ou même votre arrière train ? Comme ça vous vous excuseriez de ne pas avoir répondu plus rapidement, tout en échangeant vos numéros de téléphone pour vous faire pardonner autour d’un verre ? BAH OUI BIEN SÛR.

Le problème c’est que les dégâts causés par ce genre de personnes sont une perte de motivation pour certaines, une perte de confiance en soi pour d’autres, l’abandon du jogging en ville. La peur, la paranoïa, ne plus vouloir y aller seule, .. etc.

Le problème c’est que l’on ne peut pas éradiquer les harceleurs de rue. Il faut donc trouver des solutions pour les sensibiliser. Surtout, c’est à nous de survivre, à ne pas nous laisser atteindre par ces mauvaises personnes.

  • Je pars courir avec Loxen en priant pour que sa petite bouille charmante détourne leurs attentions ? Peut être qu’il aura peur des chiens ? Ou prendra t’il les bonds de Loxen pour s’en aller comme une attaque ? muhaha. J’ai pas un gros chien mais un Beagle aux longues oreilles et au pouvoir de séduction exceptionnel ! Alors si tu n’as pas de chien tu peux aussi essayer avec ton chat, ton hamster, ton poisson rouge ou ton lapin.

  • Lorsqu’un gars essaye de nous suivre on peut tenter un sprint pour le faire lâcher ou rallonger notre parcours en rajoutant de nombreuses boucles pour qu’il ne voit pas où l’on habite. On finira par l’épuiser non ? On verra s’il est aussi endurant que nous les filles !

 

  • Lorsque nous recevons une remarque sur notre anatomie, Messieurs pensent que nous devrions être flattées par tant de compliments sur notre personne. Alors pourquoi ne pas aller les remercier en leur faisant la bise et un petit selfie histoire d’immortaliser ce moment entouré de si belles personnes qui nous font des compliments gratuitement ? …

  • Autre méthode: vous vous rappelez du garçon qui tentait de vous suivre ? Pourquoi ne pas faire un remake de Marin et Dory (Le monde de Némo).  « Bon tu me lâches oui ? J’aimerai bien courir tranquille. La rue n’est peut pas assez grande pour toi ? T’as un problème ? Hein ? QUESTA QUESTA QUESTAAA ? Tu veux te battre ? ouaiiii.. C’est vrai tu m’impressionnes ! Ouuuh j’ai peur. ARRETES de me coller aux baskets ! » Sans le laisser en placer une pendant toute la tirade. A la fin il devrait avoir compris le message. Non ?

 

  • « Hey t’es charmante, t’as un joli c*l et tu cours pas trop mal: ça te dirait que je t’accompagne ? » – MAIS OUI, ENFIN ! Je courrais en désespérant que cette situation se produise un jour et qu’un beau prince charmant me propose sa compagnie. C’est merveilleux !

  • -Voiture qui ralentie à notre hauteur- La vitre se baisse – 4 individus nous sifflent et commentent notre anatomie- / Première solution: les ignorer et continuer de courir en imaginant être dans une bulle imaginaire où ce genre de spécimen n’existerait pas, un monde féérique. Deuxième solution: attendre que superman vienne nous sauver de cette situation. Troisième solution: Imaginer être une championne de Judo/Karaté/Jujitsu/Kung Fu:  arrêter la voiture, sortir les mecs un par un en leur tordant les oreilles, les bras et les jambes. Leur faire la moral au milieu de la route (pour les humilier) en leur expliquant qu’ils aimeraient pas que leur maman, leur soeur ou leur grand mère vivent la même situation. Que ce sont des méchants garçons mal élevés et qu’ils devraient avoir honte de leur comportement. Probabilité pour que cette solution soit réaliste ? 0% mais ce serait super cool.

Voici ma façon de témoigner, sur le harcèlement de rue, durant mes joggings. Les tenues de running n’aident pas car certains hommes les prennent comme des tenues aguichantes (et ce serait donc de notre faute).

« BAH OUAI VOUS SORTEZ AVEC UN LEGGING MOULANT (en hiver) OU UN SHORT (en été), VOUS L’AVEZ BIEN CHERCHÉ ».

NON, nous n’allons pas changer de tenue pour eux ou arrêter de courir.

OUI, nous devons faire attention à notre parcours (en fonction des horaires), à ne pas toujours prendre les mêmes chemins aux mêmes heures et aux mêmes jours.

Je sais que c’est un combat long et difficile d’apprendre à gérer ce genre de comportement. Alors force et courage à toutes les personnes qui subissent ces situations. Mais n’abandonnez pas votre passion pour des personnes qui n’en valent pas la peine.

N’hésitez pas à témoigner, vous n’êtes pas seul(e)s.

Sportivement,

Share:
Previous Post Next Post

You may also like

10 Comments

  • Reply Ornella

    Je ne suis pas une coureuse donc je n’ai jamais connu cette situation personnellement, mais je plains les jongleuses en effet.

    15 janvier 2018 at 19 h 02 min
  • Reply Ornella

    Je ne suis pas une coureuse donc je n’ai jamais connu cette situation personnellement, mais je plains les joggeuses en effet.

    15 janvier 2018 at 19 h 03 min
    • Reply runamande

      merci <3

      16 janvier 2018 at 8 h 52 min
  • Reply Faïza

    Moi aussi je me suis faite « opportunee «  à deux reprises que tu décris parfaitement bien et avec humour ..malgré tout ce qui ce dit en ce moment j’appelle ça une agression et désormais j’ai peur quand je vais courir seule..

    16 janvier 2018 at 23 h 07 min
    • Reply runamande

      je comprends totalement 🙁 courage !

      18 janvier 2018 at 0 h 44 min
  • Reply Loulou

    Aaaah quelle joie de partir galoper en ville et d’entendre des « salut », des « alllleer », « et un et deux et un deux » ou alors une voiture qui passe, une porte qui s’ouvre pour nous dire « allleeeer ».
    Le top reste quand même ce petit bruit, le genre de claquement de langue, le même pour attirer l’attention d’un chien, d’un chat ou d’un cheval. Parce que tu es en short. Il fait 28°C, c’est pas très étonnant comme tenue.
    Je me suis toujours demandée ce qu’ils attendaient de notre part. Nous allons nous retourner, et dire « Heey, ça te dit on se retrouve après? ». Nan pas vraiment.
    Je continue à courir, et je ne suis pas prête d’arrêter de mettre mes leggings en hiver, mes shorts en été.
    Par contre je comprends aisément qu’on puisse rentrer chez soi, ranger les runnings, le legging et ne plus sortir courir en ville.
    J’ai également une autre question, est-ce qu’ils apprécieraient que leur fille, leur sœur, leur mère, leur cousine, leur copine se prenne ce genre de remarque ? Ça m’étonnerait fort, tout comme le fait qu’une jeune fille fasse un compliment sur les muscles fessiers d’un coureur, avec un petit bonjour en prime. Ou un appel de langue.
    Enfin bon, ça fait un petit bout de temps que je n’ai pas eu de remarques, et ça ne manque pas ahah.
    Pour finir, très bel article, du second degré mais montrant également la vérité de certaines sorties runnings en ville.
    Des bisous et bonne soirée 😉

    17 janvier 2018 at 20 h 37 min
    • Reply runamande

      merci beaucoup ! ça me fait vraiment plaisir ! Et oui je suis comme toi je refuse de changer mes habitudes et je voudrais que les autres filles ne se laissent pas trop atteindre non plus. On ne doit pas laisser les personnes comme ça mener notre vie. et non le pire c’est qu’ils ne seraient pas du tout d’accord que les personnes qu’ils aiment vive la meme chose que nous à cause d’eux.

      18 janvier 2018 at 0 h 46 min
      • Reply Louise

        J’espère aussi que les autres filles seront fortes et ne laisseront pas tomber le running a cause de quelques idiots.
        Ils ne s’en rendent même pas compte qu’ils font quelque chose qu’ils ne supporteraient pas si ça touchait une personne qu’ils aiment…

        18 janvier 2018 at 8 h 03 min
  • Reply Laure B

    Canon cette article! Je suis tellement d’accord, ça devient désespérant mais je n’ai pas envie d’arrêter à cause d’eux et on ne devrait pas d’ailleurs. Je fais comme toi, je continue en restant prudente !

    18 janvier 2018 at 8 h 51 min
    • Reply runamande

      merci beaucoup ma belle ça me fait super plaisir !

      18 janvier 2018 at 13 h 03 min

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.