Follow:
HUMEURS

COMPARAISON

Je vous en avais un peu parlé dans mon article sur la « déculpabilisation sportive » mais je voulais aborder un autre angle de ce sujet.

Je ne pense pas que se comparer dans la vie soit une bonne chose. Je crois qu’il y a une barrière entre s’inspirer d’une personne: se motiver en lisant ses posts, se dire qu’elle aussi, parfois, elle est fatiguée, comprendre que ses entrainements ne sont pas toujours faciles etc. Et se comparer: se dire qu’elle en fait plus que nous et qu’on n’est pas à la hauteur, vouloir tout faire pareil, etc.

beagle

Non ce n’est pas comme ça que cela doit fonctionner. Vos réseaux sociaux ne doivent pas vous miner le moral. Si vous sentez que vous suivez des personnes toxiques qui vont font culpabiliser dans leur manière de partager, si vous sentez que suivre une personne au lieu de vous pousser vers le haut , cela vous ronge le moral. Si vous sentez que son partage n’est pas bienveillant: faites comme moi, supprimez le compte, ne vous attardez pas à suivre des personnes (même si elles ne sont pas conscientes de véhiculer un message culpabilisant) qui vous rendent négatives sur votre pratique.

Idem sur Strava: Soit vous arrivez à suivre et partager avec les autres sans vous mettre une pression négative. Soit cela est trop dur pour vous de prendre du recul sur la pratique des autres et ce réseau n’est pas pour vous.

Je vois Strava comme une source d’encouragement, de kudos et de like à distribuer pour s’entraider et se soutenir. Mais je sais qu’il y a beaucoup de personnes qui le ressentent comme une compétition de qui fait le plus etc. Je pense que cela dépend aussi du regard que l’on porte sur cette application, de qui l’on suit (comme sur instagram: il y a des gens qui ont un partage plus culpabilisant que d’autres) etc.

Je sais que je préfère partager mes entrainements sur Strava avec des personnes qui recherchent ce type de publications que de le faire sur instagram ou cela peut etre un peu lourd.

run with beagle

Je pense que dans la vie tout est une question d’équilibre, de point de vue et de prise de recul.

Il faut prendre de la distance avec la pratique des autres: regardez leurs objectifs, leur passé, leur travail, leurs possibilités de récupération, etc.

Vous vous rendrez vite compte que nous sommes tous différents et que ça ne sert à rien de se comparer à une championne olympique ou à une fille qui prépare son 15ème marathon quand vous vous préparez pour votre premier 10KM.

Essayez de ne prendre que le positif de ce qui vous entoure et si vous n’y arrivez pas, faites un petit ménage, une pause ou autre. Faites le point avec vous même et demandez vous ce que vous recherchiez à la base lorsque vous vous êtes inscrits sur ce(s) réseau(x) ? Revenir à la base permet parfois de se rendre compte des dérives négatives que l’on a pu prendre.

beaglou

Et d’un point de vue comparaison physique: faites attention aussi aux comptes que vous suivez: photoshop , chirurgie non avouée, etc. sont parfois bien plus présents qu’on le pense.

Vraiment, prenez du recul sur tout ce que vous voyez, sur tout ce que vous lisez. Les comptes « post bad » ne sont pas la réalité de la vie des gens. Leur vie n’est pas aussi parfaite que ce qui transparait dans leurs photos. Les gens qui paraissent toujours très positifs ont aussi leurs « coups de mou » mais ils préfèrent souvent ne pas le partager car ils ne veulent pas véhiculer cette partie là de leur vie. C’est leur choix, leur compte, alors c’est à vous de ne pas oublier que la vie des autres n’est pas parfaite non plus. On a tous des casseroles dans les placards (histoires de famille, problèmes dans un couple, engueulades avec nos amis, un ras le bol au travail, des phases de démotivation ou des remises en question sur ce que l’on veut dans la vie; TOUT LE MONDE PASSE PAR LÀ.)

Idem entre une vie d’étudiante, de jeune maman, de mère de trois adolescents ou vie de jeune active: il y a un monde entre chacune de ces personnes, non ? Une organisation et des priorités différentes selon où l’on se trouve.

courir avec un beagle

Alors, si vous devez vous comparer : ne vous comparez qu’à vous même. Jetez un coup d’oeil derrière votre épaule de temps en temps et soyez fiers du chemin parcouru. Puis continuez à aller de l’avant. Inspirez vous des leçons des autres, de leur chemin de vie, motivez vous à travers leurs partages mais surtout ne vous comparez plus.  Ne soyez en compétition qu’avec vos démons personnels mais pas avec les autres. Lâchez prise.

Décidez de vos objectifs, de ce que vous voulez et trouvez votre moteur pour avancer, pour vous pousser vers l’avant et l’accomplissement de vos rêves. Ils sont plus accessibles qu’on le pense, ce n’est pas que pour les autres. Surtout cessez de vous comparer, préférez vous inspirer des personnes qui vous entourent. On a tout à apprendre des autres et les autres ont tout à apprendre de vous.

Sportivement,

runamande

 

Share:
Previous Post Next Post

You may also like

6 Comments

  • Reply Marie

    Encore un superbe article… En effet, difficile de ne pas se comparer lorsqu’on voit certaines qui courent plus vite, plus longtemps, qui ont un meilleur physique, etc. Sans penser qu’au fond, elles sont peut-être pas très bien dans leur peau non plus. Merci pour la piqure de rappel, je ne lance plus Strava depuis un petit moment maintenant, et ça fait du bien de prendre un peu de recul !
    Des bisous,
    Love you <3

    3 octobre 2018 at 20 h 44 min
    • Reply runamande

      merci ma copine, t’es trop adorable de toujours lire et commenter mes articles <3. Love you too et heureuse de pouvoir t'aider !

      4 octobre 2018 at 8 h 29 min
  • Reply Anne-Sophie

    Encore un très bel article avec lequel je suis tellement d’accord. Pourtant j’ai parfois du mal à ne pas me comparer même si je pense suivre uniquement des comptes bienveillants, mais cela vient de moi. Bon déjà j’en suis consciente et j’essaie d’y remédier, c’est déjà un pas. Faut juste que je réussisse à prendre du recul, mais ça vient au fur et à mesure. En tout cas, merci pour tes mots. C’est un vrai plaisir de te lire et te suivre. Bonne soirée

    3 octobre 2018 at 21 h 26 min
    • Reply runamande

      merci pour ce commentaire ma belle ! C’est difficile de prendre du recul et faire le point sur notre rapport à la comparaison que l’on fait sur les réseaux ! Tu vas réussir à le faire j’en suis certaine <3

      4 octobre 2018 at 8 h 30 min
  • Reply Louise

    Merci pour ce bel article ! En effet sur instagram, la comparaison est facile, que ce soit au niveau des performances, du physique, du temps accordé à l’entraînement… Et prendre du recul ça fait du bien et ça m’aide à me retrouver dans mon sport et à me rappeler que je fais ça avant tout pour moi et pour personne d’autre. A ce moment là je peux reprendre mes entraînements sereinement en étant fière de ce que j’ai accompli selon mes possibilités 😉

    4 octobre 2018 at 9 h 45 min
    • Reply runamande

      bravo pour cette prise de recul , on se sent mieux avec soi et sa pratique ensuite !

      4 octobre 2018 at 13 h 57 min

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.