Follow:
All Posts By:

runamande

    LIFESTYLE

    BLOGTRIP à LAS VEGAS + Vlog

    Je vous retrouve aujourd’hui dans un nouvel article où je vous parle de mon Blogtrip à Las Vegas et des belles découvertes que j’ai pu faire là-bas.

    Les lumières de cette ville, l’ambiance qui y règnent, l’énergie qui s’en dégagent m’ont séduit dès que nous l’avons survolé en avion.

     

    Grâce à Groupe Expression , j’ai eu la chance de participer à ce Blogtrip à l’occasion du Rock N Roll Marathon Series. Je vous parle plus en détails du semi marathon auquel j’ai participé par ici.

    La première impression que j’ai eu était de me retrouver au beau milieu d’un énorme parc d’attraction avec, comme thème, différents pays. Las Vegas souhaitait que nous visitions pour découvrir la capitale mondiale du divertissement (en visitant autre chose que les casinos, chapelles, etc). Nous dormions au Caesars Palace et c’était, pour moi, incroyable de loger dans cet hôtel que j’avais vu dans des films. Il est en plus très bien placé au centre de la ville.

    Comme vous pouvez le voir dans le Vlog, nous avons commencé la visite de Las Vegas par une promenade dans la Valley Of Fire, à moins d’une heure de route ! J’en ai pris plein les yeux: les grandes routes traversant l’immensité du désert. La couleur ocre est magnifique et donne tellement de charme au paysage ! J’aurais aimé avoir un peu plus de temps pour courir  là bas. Il y avait même des chemins de trail indiqué :-).

     

    Ensuite nous sommes allés chercher les dossard pour le Rock N Roll Marathon Series: je courrais le semi et je vous renvoie vers mon article sur cette belle aventure que j’ai pu vivre !

    Et le vlog que j’ai réalisé à cette occasion :-).

    Nous sommes allés dans DownTown visiter Fremont East. C’est un quartier qui a été complètement réhabiliter. Avant il était dangereux de s’y rendre et il n’y avait rien de grandiose à voir. Aujourd’hui c’est un quartier plein de charme, où de nombreux artistes de Street Art ont peint à l’occasion d’un Festival très connu à Las Vegas: Life Is Beautiful.

    Nous avons aussi mangé dans un Brunch hyper tendance: Park On Fremont. J’ai eu un vrai coup de coeur pour celui ci: la déco atypique et le pain perdu que j’ai mangé étaient à tomber ! (vous pouvez voir cette visite de DownTown dans le vlog ci-dessus).

     

    Le soir de cette journée bien remplie, nous sommes allés voir un spectacle du Cirque du Soleil. Malgré ma fatigue post semi marathon, j’ai vraiment apprécié ce spectacle. Bien au dessus de tout ce que j’espérais. Les artistes sont spectaculaires , d’une précision à vous couper le souffle. La poésie, la passion qui se dégage du show m’ont mis des frissons et je vous recommande d’aller voir une de leur représentation à Las Vegas si un jour vous en avez l’occasion. Nous avons vu « Ô » au Bellagio. Le spectacle se passe autour d’un grand bassin d’eau où de magnifiques plongeons et différentes transitions de scènes ont lieu. Je ne m’attendais pas du tout à cela et j’ai été conquise. Nous avions interdiction de filmer ou de prendre des photos alors je vous partage une vidéo Youtube de la bande annonce du spectacle.

     

    Notre dernier jour de voyage était une fois de plus bien remplie !

    Le matin nous sommes allés faire de la Tyrolienne: à Boulder City, non loin de Las Vegas, vous pouvez vous rendre chez FlightLinez Bootleg Canyon afin de faire de la tyrolienne . Après avoir eu une explication sur les règles de sécurité, le choix du matériel etc: vous êtes véhiculé au Canyon où vous devez grimpé pendant quelques minutes jusqu’aux 4 tyroliennes qui vous attendent. J’ai adoré cette nouvelle activité !

     

    Pour continuer cette journée découverte, nous sommes allés au TopGolf ! Ils se sont inspirés du Bowling pour rendre l’acitivité conviviale tout en mangeant, goutant, buvant un apéro entre amis dans un lieu tendance au sein de la ville. C’était rigolo mais assez difficile car je n’avais jamais joué au Golf et je n’avais pas la technique DU TOUT. Mais j’ai trouvé le principe excellent et je suis contente d’avoir testé !

    Comme vous pouvez le voir dans le vlog ci dessus, nous avons profité d’un moment au Spa du MGM. Et je peux vous dire qu’avec le semi marathon, encore dans les jambes de la veille, j’ai vraiment apprécié ce moment détente au milieu de ce BlogTrip. Nous avons même eu le droit à un massage (un peu onéreux à 85$) mais l’accès aux bassins, Hammam, Sauna est plus accessible à 30$ (avec boissons chaudes à volonté) !

    Nous avons été, suite au Spa, à un nouveau spectacle. Un spectacle de magie cette fois ci ! Celui de Mat Franco. Je vous avoue que je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et je suis tombée amoureuse de son Show (et un peu de lui aussi !). Je n’ai compris AUCUN de ses tours, je n’ai pas vu le temps passé et même si je ne parle pas bien l’anglais j’ai pu apprécié ce moment. C’est un des gagnants de American Got Talent et il le mérite amplement ! En plus, il est VRAIMENT très drôle. Je vous laisse avec le teaser.

    Enfin, nous avons mangé dans un restaurant gastronomique. C’était le Harvest by Roy Ellamar au Bellagio. J’ai beaucoup aimé car nous avions vu sur les cuisines et les plats étaient tous plus bon les uns que les autres. J’aime ce genre de restaurant car je mange des aliments que je ne cuisine pas de moi même et ce soir là je les ai vraiment trouvé succulent.

    Le lendemain, nous sommes rentrés en France. J’ai vraiment apprécié ces quelques jours en compagnie de Maud, Capucine et Géraldine de l’agence Groupe Expression.

    Merci pour ce magnifique voyage et surtout merci à vous de me suivre, de me lire car c’est grâce à votre présence ici que j’ai pu participé à ce BlogTrip. Vous êtes géniaux !

    A très vite,

    Sportivement,

     

    Share:
    LIFESTYLE, RUNNING

    Mes Favoris du moment: casque bluetooth et montre de sport, MIHA BODYTECH, soins, …

     

     

    ✾ PRODUITS CITES DANS CETTE VIDEO ✾

    • CASQUE BLUETOOTH AFTERSHOKZ TREKZ TITANIUM

    • CEINTURE FLIPBELT

    • MONTRE POLAR – M430

    • MYO DOJO – MIHABODYTECH LYON (Marc Barisano)

    • Produits BIOTHERM – SKIN FTNESSAQUASOURCE Everplump Night

    • Magazine RUNNING HEROES SOCIETY

    • Livre BORN TO RUN – christopher McDougall

    A très vite,

    Share:
    RUNNING

    Mon Semi Marathon à LAS VEGAS (GEICO ROCK’N’ROLL Marathon Series)

    Tout commence il y a un mois. J’ouvre ma boite mail et découvre avec stupéfaction que Groupe Expression m’invite à Las Vegas à l’occasion du Geico Rock’N’Roll Marathon.

    crédit photo: @capucineee

    Ce jour là, je croise tout mes orteils, doigts, jambes, bras et cheveux en espérant très très fort que la date corresponde avec mon planning d’infirmière.

    Et je vous raconte pas la danse de la joie que j’ai faite quand je découvre que ce blog trip de folie tombe pile poil pendant les vacances que j’avais posé en novembre.

    J’avais du mal à y croire. C’est pour cela que je ne vous en ai pas parlé sur les réseaux sociaux tant que je n’étais pas dans l’avion pour LAS VEGAS (BABYYYYY).

    Dans un autre article, je vous raconterai toutes les autres activités fabuleuses que j’ai pu faire dans cette ville incroyable.

    En attendant, je vais vous parler de mon deuxième semi marathon.

    crédit photo: @capucineee / Pose toi avec un plaid, du thé (ou une bière), des biscuits et bonne lecture !

    J’étais invitée à l’occasion du marathon mais ce n’est pas en un mois que j’allais préparer mon premier 42KM, c’est pourquoi je me suis incrite au semi. Mon deuxième semi.

    (Le premier je l’avais fais à  la run Disneyland Paris et je vous en parle ici).

    Comme je vous l’explique dans le vlog de cette deuxième journée à Vegas,

    (d’ailleurs si tu ne l’as pas encore vue elle est ici 👇🏻)

     

    Je ne cours pas encore beaucoup de longue distance sur route car pour le moment ce ne sont pas des courses qui m’attirent (à part quand elles sont fun ou dans un lieu insolite comme Disney ou Le rock’n’roll marathon de Las Vegas).

    J’aime me challenger sur la route en essayant de courir le plus vite possible et c’est pour le moment sur des distances comme le 10KM où je cherche à progresser. Je pense qu’ensuite j’aurais le temps de me challenger, sur 21 ou 42 KM, mais j’attends d’avoir encore plus d’expérience et plus d’attirance pour cela.

    Par contre courir 21KM pour le plaisir et le faire à Las Vegas ça ne me pose AUCUN soucis 😜.

    Prendre mon temps, faire des vidéos, profiter du paysage qui s’offre à moi: 21KM c’est parfait.

    merci @maudinettte pour la photo 😘

    La course tombait le deuxième jour sur place, le troisième jour de voyage.

    Il y a 9H de décalage horaire entre Lyon et Las Vegas.

    En plus, nous étions bien occupées pendant ce Blog Trip (et tant mieux !) donc je ne me suis pas beaucoup reposée.

    Le matin nous visitions DOWNTOWN et nous avions bruncher là-bas : j’ai pris une brioche pain perdue avec des fraises et de la crème fraiche c’était succulent. J’ai aussi craqué pour un Donut’s car ils avaient très bonne réputation. Mon coté gourmand et moi étions d’accord sur le fait que je ne pouvais pas rater cette occasion 😋.

    Sportive et Gourmande à Temps Plein (www.wooop.fr)

    Je suis une fille gourmande, je ne cherche pas à me priver quand je ne vois pas l’intérêt que je peux y trouver. Je ne suis pas une future championne olympique, je suis juste passionnée de la course à pied et je veux profiter de chaque bons moments que je peux rencontrer (chez moi ça passe aussi par la nourriture). J’aime manger, j’aime le sucré, j’aime le bon comme le mauvais gras. Voilà la vérité les gars je n’ai jamais compté les calories, fait de régime ou tenter d’avoir une alimentation parfaitement saine. Je fais attention à manger de tout, à chercher de bons ingrédients gourmands mais je craquerai toujours pour une crêpe au nutella quand l’occasion se présente (bon pas 15min avant de courir mais vous voyez l’idée ?).

     

    PASSONS A LA COURSE !

     

    Après deux heures de pause dans la chambre de l’hôtel, 30 min de préparation à tourner la vidéo , me changer, enfiler ma robe de princesse et réaliser deux couettes sur ma tête. La Go Pro autour du thorax, ma ceinture flipbelt autour de la taille pour y ranger mes lunettes ,la clef de chambre et mon portable : je suis fin prête ! (Oui parce que tête en l’air que je suis j’ai oublié mes lentilles à la sécurité de l’aéroport 😭)

     

    Nous allons à pied jusqu’au lieu de départ. Les routes étaient coupées pour nous et nous avancions dans les grands boulevards de Vegas. La nuit allait bientôt tomber (le soleil se couche à 16H30 au Nevada et c’est l’heure à laquelle nous prenions le départ) je vais donc courir au coucher du soleil.

    Je suis au couloir 2, mais chose pas très pratique, je devais remonter toute la file de coureurs qui s’étaient installés dans leur propre couloir. Nous étions TRÈS TRÈS nombreux (20 000 participants entre le Half et le Full Marathon).

    Après 10min passées à marcher, serrés comme des sardines 🐟, jusqu’à mon couloir je m’installe pour me préparer à courir.

    Je n’ai pas pu m’échauffer alors j’en profite pour sautiller sur place et me décoincer un peu.

    Quelques minutes avant le départ le speaker nous demande de faire une minute de silence en hommage aux attentats ayant eu lieu à Las Vegas. Puis un chanteur interprète l’hymne national américain. Je n’ai pas besoin de vous expliquer l’émotion ressentie à ce moment là.

    Après cet hommage, le départ est donné à coup de jet de flammes au dessus de l’arche de départ et de musique Rock’N’Roll 🎸🔥.

     

    Je sens déjà que mes jambes sont lourdes, jusque là je n’avais pas encore ressenti les effets du JetLag. J’ai l’habitude de vivre avec des horaires décalées à cause de mon boulot d’infirmière où j’enchaine nuits, jours et des moments avec peu de sommeil.

    J’ai déjà couru des lendemains de nuit au boulot sans avoir beaucoup dormi (voir pas du tout). Mais je n’avais pas réfléchi que, même quand je suis de nuit, je ne cours jamais à 3H du matin ou en plein milieu de la nuit ! Ce qui était le cas ce jour là : même si ma tête savait qu’il était 16H30, pour mon corps il était encore 1H30 du matin.

    1,2,3 LET’S GO !

    0-5KM : J’adore les Hotels/Casino de Las Vegas avec tout ces pays qui sont représentés (France, Italie, etc…) c’est magnifique, j’ai l’impression d’être dans un parc d’attraction !

    Je m’élance, je ne me sens pas trop mal, j’enclanche ma Go Pro et commence à remonter d’autres coureurs. Même si je ne cours pas au chrono, je veux être bien placée pour filmer, il n’y a pas de bouchons mais nous sommes nombreux et ce n’est pas très agréable.

    Le soleil commence à se coucher, c’est superbe.  Nous partons en direction de l’aéroport sur le grand Las Vegas Boulevard, je sens rapidement l’air sec du désert qui nous entoure, la température est quand à elle parfaite pour courir : ni trop chaud, ni trop froid.

    Le premier ravitaillement est passé. Je mets 23min à faire ces premiers kilomètres 😊.

    5-15KM : Je cours toujours de manière à être tranquille pour filmer, regarder le paysage, à essayer de comprendre les encouragements donnés en anglais. L’ambiance est génial ! Il y a des estrades installées régulièrement avec des chanteurs ou des morceaux de Rock diffusés par d’énormes enceintes. Nous courrons accompagnés de la musique quasiment tout le parcours. Des panneaux annonces les Miles ou les passages au 5-10-15KM. Il y a des ravitaillements liquides régulièrement et un ravitaillement solide à la moitié du parcours.

    Je passe le 10e kilomètre en un peu moins de 48min. Je sens mes jambes s’alourdir malgré que je ne cherche pas à courir vite. Je m’arrête pour boire et/ou manger à chaque fois. Je rigole avec les bénévoles sur ma tenue de princesse et je suis vraiment bien dans cette course. Même si je sens bien que mon corps lui préfèrerait dormir, j’ai le sourire et je profite de chaque instants passés dans cet univers bien différent de la France.

    Les américains sont tellement enjoués ! Le niveau est aussi très différent qu’en France, il ya beaucoup plus de personnes qui s’inscrivent pour le faire en marche/course. Je les croisais sur le parcours car nous courrions de part et d’autres du boulevard lorsque nous faisions demi tour. C’est beaucoup plus rare en France de croiser des personnes qui viennent pour marcher un 21KM.

    Il y a quelques autres personnes déguisées, l’ambiance fun est bien là ! Un monsieur me double en slip de bain, il y a des tutus de toutes les couleurs, d’autres princesses, des super héros, Elvis, …

    Je pense que pour ceux qui courent au chrono c’est à la fois facile et difficile. Facile car il n’y a que très peu de virages nous courrons sur de grandes lignes droites.

    parcours du semi

     

    Difficile car il y a un peu de faux plats et mentalement je trouve que ce n’est pas simple de courir tout droit pendant des kilomètres sans voir où l’on va faire demi tour (et en croisant les autres coureurs dans le sens inverse).

    Je passe le 15e KM en 1H15.

    15-21,4KM : J’ai les jambes de plus en plus lourdes et je ne digère pas bien le ravitaillement solide proposé par l’organisation. C’était une sorte de gel et je n’ai pas l’habitude d’en prendre, je me dis alors que même si je suis là comme touriste, ça ne veut pas dire que c’est le jour pour tester TOUTE la nourriture américaine 😂. J’ai une sorte de coup de chaud qui finit par passer.

    La ville est tellement illuminée la nuit ! Nous passons dans DownTown et je peux ainsi comparer la vue de jour à celle que j’ai en ce moment sous les yeux. Il y a une sauterelle géante qui avait été construite à l’occasion du festival Life Is Beautiful, qui est déjà impressionnante la journée, mais la nuit elle a des flammes qui sortent de ses antennes ! Je m’arrête pour prendre le temps de filmer ce spectacle atypique (à voir dans ce vlog).

    J’en profite pour continuer à filmer le parcours avec mon portable. Je l’avais rangé dans ma ceinture FlipBelt et je suis vraiment devenue adepte du concept. Elle ne me gène pas pour courir et c’est incroyable le nombre de choses qu’elle peut contenir !

    Je repars pour les 3 derniers kilomètres, on s’encourage entre coureurs. Je ressens mes jambes comme si elles étaient de bois, comme si j’avais fait un trail et que j’étais tétanisée suite à une grosse descente. C’est vraiment très dur mais je refuse de penser à ça, je suis trop heureuse d’être ici et d’avoir réussi à profiter de la course jusque là, pour laisser mes jambes me miner le moral !

    Alors même si j’ai l’impression de faire du surplace (ce n’est qu’une sensation même avec les jambes raides on avance toujours non ? 😝) j’enchaine les derniers kilomètres.

    J’arrive vers le Caesars Palace (mon hôtel lors de ce séjour à Las Vegas), le Bellagio et la ligne d’arrivée ce profil devant moi. Je vois la Tour Eiffel du Little Paris au loin et je pense à la France, que je suis en train de finir une course à 9000KM de mon pays et c’est vraiment cool.

    Les médailles sont trop belles !

     

    Voilà, j’ai fini ce semi marathon en 1H52min et je suis fière d’avoir tenu ces derniers douloureux kilomètres ! Tout les bénévoles nous félicitent. Pour les amoureux des chiffres, j’ai fini 1199e sur 19280 participants au semi, 317e féminines sur 11832 participantes.

    C’est une des courses les plus dures que j’ai vécu au niveau du ressenti: j’avais l’impression de ne pas avoir de cardio, les jambes ne répondaient pas bien dès les premiers kilomètres et m’ont lâché à la fin, j’ai eu un coup de chaud et l’air était très sec. Mais, c’était aussi une course extraordinaire, différente de toutes les autres que j’ai vécu. J’en ai pris plein les yeux, j’ai dépassé mes limites en courant malgré les difficultés ressentie. Même si je ne cherchais pas la performance, j’ai appris une nouvelle leçon sur le running.

    RÉCUPÉRATION:

    J’ai à nouveau un coup de chaud, mais j’avance car il faut que je regagne l’hôtel rapidement pour rejoindre Maud, Capucine et Géraldine : nous avions RDV au Bellagio pour un spectacle du Cirque du Soleil et je ne veux pas rater ça !

    Arrivée dans ma chambre, je sens que je fais une légère hypoglycémie alors je mange un sachet de bretzel salés que nous avions eu au ravitaillement à la Finish Zone.

    Mon mal de ventre ne passe toujours pas et pour la première fois de ma vie sportive j’ai la nausée .

    Je découvre les conséquences du JetLag sur une course officielle, je me sens vraiment mal et je mets bien deux heures à aller mieux. (Je pense que c’est la beauté du spectacle du Cirque du Soleil, d’être assise au frais dans la salle et la bière que l’on m’a offerte qui m’ont aidé à aller mieux) 😛.

    Si je peux vous donner des conseils, sur une course à l’autre bout du monde avec un bon décalage horaire, c’est de venir au moins une semaine avant pour habituer votre corps à ce nouvel environnement. De manger ce que vous avez l’habitude de prendre en France quand vous courrez. De faire au moins un run de décrassage dans le pays pour vous rendre compte des conditions climatiques et pour familiariser vos jambes avec le nouveau sol qu’elles foulent.

    crédit photo: @capucineee

    Voilà j’espère que ce compte rendu vous a plu !

    Il y a plein d’autres Rock‘N‘Roll Marathon d’organiser dans le monde, j’espère qu’ils viendront bientôt en France nous partager leur bonne humeur et l’ambiance Rock qu’ils ont instauré sur leur parcours aux US 😎.

    Merci à Géraldine de m’avoir accompagnée jusqu’au départ de la course car j’avais peur de me perdre en y allant. Merci Maud d’être venue m’encourager (même si je ne t’ai pas vue) !

    Merci Capucine pour tes mots d’encouragement et merci les filles pour vos sourires et votre soutien après la course !

    Merci à tous pour vos commentaires sur les réseaux sociaux et les messages privés.

    Merci de me suivre et de me lire : c’est grâce à vous si je peux vivre de si belles aventures sportives à des milliers de kilomètres de la France !

     

    À très vite pour la suite avec un autre article sur nos activités à Las Vegas !

    Vous pouvez visionner mes vlogs de ce Blog Trip sur ma chaine Youtube et n’hésitez pas à vous abonner, à commenter, à liker ! C’est toujours très motivants d’avoir des retour de ses lecteurs ☺️.

     

    Merci Groupe Expression pour ces quelques jours à Las Vegas,

     

    Sportivement,

    Share:
    LIFESTYLE, RUNNING

    Choisir ses équipements sportifs grâce à Racepack

    Je vous écris aujourd’hui à propos d’un projet que je soutiens depuis quelques mois.

    Amandine (@mandise5 sur instagram, www.dineandmove.fr : son blog) m’a contacté en me proposant de participer à sa nouvelle grande aventure (la création d’un beau bébé) et c’est avec plaisir que j’ai accepté de participer. Pourquoi ?

     

    Elle m’a expliqué qu’elle était en train de travailler sur la fondation d’un site communautaire où nous, les amateurs passionnés de sports, pourrions partager notre expérience sur les différents équipements sportifs que nous utilisons.

    Un site sans avis tronqués: simplement objectifs, sincères, vrais.

    Ce site c’est RACEPACK et je suis vraiment heureuse d’aider à la promotion de cette super idée.

    Je ne sais pas vous, mais j’aime le sport, j’aime les beaux vêtements, j’aime ne pas jeter mon argent par les fenêtres, j’aime faire les bons choix quand je décide d’acheter quelque chose. J’aime prendre des risques mais je ne peux pas me permettre de me tromper (trop souvent) quand j’investi quelque part.

    @racepack_fr

    C’est pourquoi j’aurais aimé avoir aussi accès à ce genre de site à l’époque. Lorsque j’ai commencé à vouloir acheter un legging ailleurs que chez décathlon, lorsque je cherchais une paire de pointes pour les cross ou un camelbag pour le trail.

    Le meilleur exemple que j’ai à vous donner c’est celui du canicross. C’est une discipline peu répandue, je connais peu de magasins vendant du matériel et encore moins pour « petit » chien (type Loxen: c’est rare les chiens de moins de 10 kilos pratiquant ce sport).

    J’ai posté des dizaines de messages sur différents groupes facebook (regroupant les maitres de beagle, les pratiquants de canicross, le groupe d’entraînement lyonnais auquel j’appartiens) pour avoir le plus de conseils possibles sur le choix de matériels pour Loxen. Je n’y connaissais rien, personne autour de moi ne pouvait m’aider et j’aurais aimé lire des témoignages sincères sur cet équipement que je souhaitais acheter.

    Racepack Canicross

    Bref, vous comprenez qu’un site regroupant des avis non achetés, indépendants des marques où TOUT LE MONDE peut venir donner son opinion sur un produit, sans être censuré, c’est TOP !

    Vous pouvez rechercher le profil d’un sportif qui vous ressemble.

    Vous êtes une fille de petite taille, qui commence à pratiquer le trail et qui est à la recherche de conseils sur l’équipement qu’elle pourrait acheté ? Vous pourriez par exemple consulter cette liste sur mon équipement de trail en été et découvrir mon CamelBag adoré, mes baskets, mes vêtements, .. :-).

    Vous vous êtes inscrits au marathon de Paris et vous vous inquiétez sur le type d’équipement à acheter ? Il y aura de nombreuses listes faites par différents profils de sportifs ayant couru un marathon et vous partageant leur avis sur le matériel qu’ils ont utilisés. Vous trouverez forcément une personne qui vous ressemble !

    Le problème avec l’évolution des réseaux sociaux, des e-influenceurs, des sponsoring, des collaborations c’est que pour vous, pour moi, c’est difficile d’être 100% confiants sur la sincérité d’un avis donné.

    Racepack est une solution à ce problème et je suis fière d’être l’une de ses ambassadrices.

    Si, toi aussi, tu veux partager ton avis sur l’équipement que tu utilises: n’hésites pas à devenir contributeur pour le site en candidatant via ce lien . 😊

    Voilà, j’espère que cet article vous donnera envie de soutenir ce beau projet et que l’idée d’Amandine vous plait. Moi je suis conquise et je vous invite à retrouver les différentes listes que j’ai publié ici (mon équipement en canicross, mon équipement de trail ou mon équipement pour le cross).

    A très vite,

    Sportivement,

     

     

    Share:
    LIFESTYLE

    LÂCHER PRISE

    Lâcher prise, cela parait tellement simple dit comme ça mais finalement c’est difficile à appliquer au quotidien.

    crédit photo: Lola Ledoux photographies (Facebook)

    Lâcher prise sur cette pression quotidienne que l’on se met. À vouloir accomplir 10 000 tâches par jour. Oui c’est bien de se donner des objectifs, de ne pas (tout les jours) resté sur son canapé à attendre que le temps passe.

    Mais voilà, je me rends compte qu’à force d’attendre trop de choses de moi, j’ai eu l’impression d’exploser en plein vol.

    « J’ai toujours pas écrit d’articles cette semaine », « ça fait des mois que je dois trier mes vêtements pour les donner à une association », « T’as encore pas fait de renforcement musculaire aujourd’hui », et puis tellement d’autres choses que je me reproche de ne pas avoir pris le temps de faire.

    Alors je culpabilise. Dans mon coin. Et ça me ronge, j’ai l’impression que la montagne est de plus en plus haute et que moi je suis à bout de souffle.

    J’ai compris alors que c’était une sonnette d’alarme et j’ai réalisé qu’il fallait que je LÂCHE PRISE.

    Lâcher prise face à nos objectifs personnels et sportifs. Accepter que parfois on a moins envie, de ne pas avoir réussi à tenir un rythme et que je dois reprendre mon souffle.

    J’ai eu l’impression d’étouffer: au milieu de mes heures de travail, du temps consacré pour profiter de mes passions, pour voir mes ami(e)s (car c’est vraiment une chose importante pour moi d’entretenir les liens d’amitiés), pour prendre du temps pour moi, prendre du temps pour Loxen, dormir suffisamment,  tenir son planning sportif , etc etc.

    J’ai du accepter que j’ai eu besoin de souffler pour mieux revenir, que le parcours de vie que je me suis fixée n’est pas tout lisse et sans accroches.

    Une jolie vie n’est pas parfaite. 

    C’est comme en sport, même dans notre meilleure forme sur une course où l’on a de super sensation à un moment donné j’ai toujours vécu un coup de moins bien (on peut dire que c’est là où je suis aujourd’hui). J’ai alors deux options qui s’offre à moi:

    -soit je prends la décision de m’écouter et de diminuer ma vitesse petit à petit en culpabilisant et en me sentant nulle. À la fin de la course je ne serais pas fière de moi et je m’en voudrais. Je promettrais de ne plus jamais recommencé parce que finalement je me rends compte que je n’étais pas si mal que ça.

    -soit je prends la décision de me donner un bon coup de pied aux fesses pour relancer le moteur. De ne pas lâcher le morceau sur cette course, de lâcher prise sur mes pensées et de me faire confiance pour mieux repartir. Finalement, je serais contente de moi car je n’aurais pas écouté le mauvais petit démon sur mon épaule gauche qui me soufflait que j’étais incapable d’y arriver.

    Ce n’est pas toujours facile de prendre la décision n°2 quand la première tentation est (souvent) la plus forte. Mais je pense sincèrement que la deuxième solution est la meilleure.

    Il faut accepter ce moment de moins bien mais il faut l’utiliser à bon escient. Pour mieux se relancer et le voir juste comme un instant où on a besoin de souffler. ET C’EST NORMAL. Par contre, il ne doit pas être trop long car on prend le risque que ce soit beaucoup trop difficile de repartir et de s’enfermer dans une bulle toxique de manque d’énergie, de motivation, de coup de blues.

    C’est difficile d’accepter que parfois on se trompe, que parfois on change d’avis, que parfois on échoue, que l’on a une perte de motivation, que l’on s’est mis une trop forte pression sur les épaules. Parce que notre style de vie est ainsi, tout va très vite et on a la sensation de ne pas avoir le droit à l’échec.

    Mais comme en sport, il y a des phases de repos nécessaires pour réussir. 

    Alors si vous aussi ça vous arrive de vous sentir un peu vidée, j’espère que ces quelques lignes vous auront rassuré :

    • Vous n’êtes pas seul !
    • On doit accepter de lâcher prise pour mieux repartir,
    • Ensuite on revient plus motivé que jamais.
    • Prendre le temps de détecter les sonnettes d’alarmes pour souffler un coup, se reposer.
    • Après cette phase de repos (de ravitaillement 😉), n’oubliez pas de vous donner un bon coup de pied aux fesses pour vous regonfler à bloc et repartir sur de bonnes rails !

    Merci d’être là et d’être toujours plus nombreux à me lire, vous m’apportez tellement !

    Lâcher prise, c’est accepter ses limites.

    Sportivement,

    Share: