Follow:
Browsing Category:

CHIENS & CANICROSS

    CHIENS & CANICROSS, RUNNING

    LE CANICROSS

    Bonjour ! Je vous retrouve aujourd’hui après un petit temps de pause blogging 😊.

    Il y a une semaine, j’ai participé à mon deuxième canicross en compagnie de Loxen et je me suis dis qu’un petit article sur ce sport, un peu particulier, pouvait vous intéresser (et parce que j’ai  reçu beaucoup de questions sur mes premiers entrainements avec un chien ) ! 🐶🏃🏻‍♀️

    Vous pouvez d’ailleurs avoir un aperçu de la discipline dans ma dernière vidéo ci-dessous.

     

    J’ai découvert ce sport avant d’avoir ma chienne et le choix du Beagle (chien robuste, endurant et sportif) s’est fait en lien avec le canicross.

    Je pratiquais déjà la course à pied et je rêvais de pouvoir partager cela avec mon futur compagnon à quatre pattes. Nous ne voulions pas un chien qui prenait trop de place car nous nous déplaçons assez régulièrement en train. Et dans les chiens de taille moyenne (voir petit quand on sait le poids de loxen – 9 kg) et sportif, le beagle est parfait. Mais si vous voulez en savoir plus sur Loxen, je vous renvois vers cet article .

    BREF, nous récupérons Loxen à 8 mois et le jour de ses 11 mois nous faisions notre premier test de canicross.

    Notre premier canicross

    A ce moment là, nous n’avions pas encore le matériel adéquat. Mais nous sommes partis courir avec son harnais Julius, une petite laisse simple et nos baskets dans la campagne. Elle a couru avec nous assez facilement, s’arrêtant de temps en temps pour renifler. Mais ce n’était pas le bon matériel , les relances de Loxen nous « arrachait » le bras , courir avec une laisse dans la main ce n’est pas très pratique et son harnais n’était pas fait pour qu’elle tracte non plus. Nous avions fait un petit parcours de 3km et cela suffisait largement.

    J’ai demandé conseil sur un groupe Facebook, ils m’ont renvoyé vers le site Fenril. Et j’ai acheté ces trois éléments indispensables:

    Un baudrier (pour les humains), une ligne de trait (laisse type élastique) et un harnais de traction (pour le chien).

    Les premiers entrainements ensemble n’étaient pas toujours faciles, il y a certains endroits ou elle n’aime pas courir , où elle n’a pas envie.. Je ne l’ai jamais forcé. Je l’encourage, essaye de la relancer mais si je vois que vraiment elle ne veut pas, j’arrête. Je veux toujours que ça reste une activité positive.

    Nous habitons dans une grande ville alors difficile de courir dans les champs ou sur des terrains type cross. Loxen se met naturellement dans l’herbe dès qu’il y en a un peu, nous courrons dans des parcs, parfois dans des forets quand l’occasion se présente mais jamais elle n’a été blessé à force de courir sur le bitume.

    Le déclencheur pour elle, ça a été notre premier entrainement en groupe à Lyon. J’avais déjà remarqué qu’elle préférait courir après les copains que courir après la balle. Mais ça a été la révélation: elle s’est éclatée quand nous nous sommes mis à courir, elle s’est tout de suite mise en traction et a galopé tout le long, tant qu’il y avait des chiens devant elle.

    Par contre, je ne suis pas certaine que si un jour nous sommes première d’une course (ce qui est encore loin d’être le cas) elle continue de courir devant ! Elle préférerait attendre que les copains de derrière nous rattrape pour repartir 😜 (ma chienne est très fair-play !)

    Bien sur je vous parle de mon expérience, je vous partage ce que l’on m’a dit, comment Loxen l’a vécu. Chaque chien est différent, vos entrainements se feront aussi selon vos choix et vos convictions. J’ai aussi beaucoup aimé l’article de Bête de Course à propos de ses débuts en canicross.

    J’essaye d’hydrater Loxen ou je l’emmène se rafraichir dans l’eau, dès que possible. Malheureusement, elle est encore souvent stressée en ville et refuse, parfois, de boire. Heureusement, c’est une chose qui s’améliore et qui continuera de s’améliorer avec le temps. Elle a déjà tellement progressé depuis que nous l’avons adopté !

    Au niveau du temps de course, nous avons fait courir Loxen de manière progressive: 3-4km au début (elle était déjà habitué a courir avec d’autres chiens des après midi entier), puis 5-6km, ensuite 8km, 10km et maintenant elle est capable de courir 1h30 avec moi sans problème. Nous courrons aussi parfois « en libre » : c’est à dire que Loxen est lachée et nous suit en courant à son rythme et sans tracter (mais je fais ceci que dans des endroits loin de la circulation des voitures). Elle dort toujours bien après, mais 30min de sieste et c’est reparti 🎉. Elle n’a jamais boité ou eu l’air d’avoir des courbatures donc je pense que l’on s’y est bien pris !

    J’essaye toujours d’échauffer Loxen (même si elle ne comprend pas trop la notion de marche « tranquille »), puis on court et je finis à chaque fois par un « retour au calme ». Si je ne suis pas loin d’un parc à chien, je la lâche dedans afin qu’elle s’amuse avec quelques copains !

    Voilà, j’espère que cet article vous aura éclairé. Le mieux, si vous y avez accès, c’est de rejoindre un club et surtout n’hésitez pas à essayer.

    Si ça ne fonctionne pas dès le premier coup, persévérez un peu en changeant d’endroit ou de façon de faire 😀. Mais SURTOUT prenez toujours cela comme un moment de partage, de plaisir pour vous et pour votre chien. Le sport renforcera votre relation et ne peut vous faire que du bien ! (Pour vous, pour lui, votre tête et votre corps.)

    Je vous dis à très bientôt,

    Sportivement,

    Share:
    CHIENS & CANICROSS

    Chien des Villes

    Voilà 8 mois que nous avons récupéré Loxen, aujourd’hui j’avais envie d’écrire un petit bilan sur les choses qui ont changé depuis qu’elle a rejoint notre vie. De vous partager notre expérience sur la vie de mon Beagle (dont je suis complètement gaga) en appartement, dans une grande ville.

    8 mois qu’elle est arrivée dans notre vie et je ne m’imagine plus sans cette boule de poils à mes côtés.

    • Avoir un chien c’est avoir une super hygiène de vie:

    -Je fais une balade journalière d’une heure quasiment tout les jours,

    -Je me lève plus tôt et profites mieux de ma journée,

    -Je ne me sens jamais seule,

    -Je me suis fais plein de nouveaux copains et Loxen aussi !

    • Avoir un chien en ville c’est se promener et croiser beaucoup de monde dans les rues ou dans les transports en commun.

    Et parlons peu, parlons bien : UN CHIEN N’EST PAS UN OBJET PUBLIC !

    On ne le caresse pas gratuitement sans demander l’autorisation. Est ce que quand vous montez dans le tram je viens caresser votre sac à main ? Est ce que je viens toucher les cheveux de votre bébé ?

    Non mais sérieusement, des fois les gens font comme si je n’étais pas là et disent à leur enfant « vas y, va caresser le chien » alors que Loxen tremble sous mon siège. Et un jour ils porteront plainte parce qu’un chien agressera leur fils/fille !

     

    Bien sûr ils ne feraient jamais ça avec un American Staff mais comme c’est un petit Beagle les gens se le permettent. Et vraiment ça m’énerve.

    Donc s’il vous plait:

    -Avant de toucher un chien, ayez la politesse de demander.

    -Avant de laisser votre enfant courir après mon chien, posez vous la question « pourquoi le chien fuit dans l’autre sens et tremble de peur ? »

    -Quand un chien n’a pas envie de se faire caresser, ne le caressez pas !

     

    • Avoir un chien en ville, c’est avoir accès à des parcs avec des endroits réservés pour lâcher nos chiens sans laisse.

    Non mon chien n’est pas malheureux parce qu’il n’a pas de jardin. Loxen part courir et joue avec ses copains presque tout les jours, elle se dépense et s’est sociabilisée grâce au parc à chien.

    Non les parcs à chien ne sont pas des lieux de bagarres remplis de chiens méchants. Oui les staff sont majoritairement des chiens adorables et oui Loxen peut jouer avec des chiens de 50 kilos.

     

    • Avoir un chien en ville c’est (souvent) avoir un chien dans un appartemment.

    D’après mon expérience, un chien en appartement ou en maison passera le plus clair de son temps dans la même pièce que vous. Alors n’ayez pas peur d’en adopter un parce que vous craignez qu’il soit malheureux ! L’important pour le bien être de votre chien c’est de le sortir, de lui consacrer du temps et de le sociabiliser.

    Et puis, pensez vous qu’il préférera jouer dans un jardin qu’il connait par coeur ou partir courir dans un parc avec ses copains ?

    • Avoir un chien en ville c’est avoir plein de copains qui habitent dans le même quartier que nous !

    Loxen est capable de rester plus de 10 heures toute seule mais ce qui est génial, c’est qu’avec nos nouveaux amis du parc, nous nous entraidons pour garder nos chiens parfois le temps d’une soirée, d’un après midi ou d’un week end où nos poilus ne peuvent pas nous accompagner. Comme une personne qui prend une baby sitter pour son enfant , nous avons des supers nounous pour nos chiens. On se rend service et c’est l’occasion de faire des petits dej, des apéros ou des balades tous ensemble quand on récupère nos toutous !

     

    Je finirais cet article en disant que pour rien au monde je ne regrette d’avoir un chien. Même si c’est une nouvelle organisation pour beaucoup de choses: elle apporte bien plus de positifs dans ma vie que de contraintes (la sortir tard le soir, même quand il fait froid, organiser différemment ses vacances, être un peu moins libre parfois,..) !

    Elle a pris tellement de place dans mon coeur (difficile de la rater sur mes réseaux sociaux :-P) ! J’ai du mal à imaginer que certains chiens soient abandonnés et/ou battus.

    Vous pouvez suivre un peu plus de nos aventures sur Snapchat (margotdvg) et n’hésitez pas à me parler de votre expérience, à me poser des questions car je vous répondrais avec plaisir !

    A très vite !

    Share:
    CHIENS & CANICROSS

    Loxen ♡

    Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours rêvé d’avoir un chien. Je jouais inlassablement avec ceux que je rencontrais, je lisais plein de bouquins à leur sujet, … Je voulais même travailler avec eux ! (« Quand je serais grande, je serais éducatrice pour chien, maître chien militaire ou vétérinaire ! » )
    Chaque anniversaire, chaque Noël j’espèrais en avoir un, mais le père Noël n’a pas accédé à ma demande :-(.

     

    Bref, un des rêves de ma vie.
    J’ai attendu d’avoir un boulot stable et après en avoir parlé avec mon chéri (qui n’a pas été très difficile à convaincre) nous avons décidé de prendre une boule de poils pour 2016.
    Après quelques recherches, nous sommes tombés sur l’annonce d’une petite beagle à vendre : moins chère que les autres et ayant déjà 8 mois. J’ai alors contacté l’éleveuse par mail, qui me rappelle 15 minutes plus tard pour m’expliquer les raisons de son prix : Loxen est moins chère car elle est prognathe (elle a la mâchoire du bas en avant, comme les Boxer) et ne peut donc pas être LOF (seuls les chiens inscrits au Livre des Origines Français ont le droit à l’appellation de « chiens de races » qui justifie un prix plus élevé, ne voulant pas faire de concours de beauté ce n’est pas DU TOUT un problème pour nous).
    Cela n’expliquait pas le fait qu’elle soit si « vieille » pour un chiot à adopter : l’élevage espérait que ce problème s’arrange en grandissant afin de la garder parmi eux, ils l’ont donc mise à l’adoption plus tard que d’habitude (3mois).
    C’est donc pour cela que notre petite beagle avait déjà 8 mois, mais nous ne voyions pas son âge comme un problème puisqu’elle nous a déjà charmé.
    Nous l’avons récupéré le 28 avril, Loxen était très peureuse mais nous avons mis cela sur le compte d’une jeune chienne adoptée tardivement.

     

    Après m’être projetée pendant tant d’années et l’avoir attendue si longtemps, je me suis tout de suite attachée à elle.
    Loxen est très craintive et n’avait pas été socialisée avec d’autres humains que les éleveurs. Elle est effrayée par les trottinettes, les joggeurs, les vélos, les enfants qui s’amusent et tout les bruits qu’elle ne connait pas encore en ville.
    Nous avions, sur recommandation d’une vendeuse, acheté un harnais tout simple (pauvre de nous…) afin de la promener. Nous nous disions que ce serait moins violent pour elle que le collier lorsquelle tire sur la laisse.

     

    Bref, on ne pouvait donc pas deviner, ni même imaginer,  qu’elle réussirait à s’enfuir du harnais 2 jours après … (Effrayée,  elle a réussit à passer à travers quand un vélo est passé trop près d’elle). Heureusement, nous étions dans un parc.
    Nous l’avons perdu pendant 24h, c’était horrible, on se sentait si coupables !
    J’avais tellement peur de ne pas la revoir, on avait à peine eu le temps de réaliser qu’elle était là; qu’elle ne l’était plus.
    Avec cette fugue, j’ai découvert que les gens étaient loin d’être tous égoïstes car quand j’ai partagé sa disparition sur les réseaux sociaux, il y a eu un nombre de partages vraiment incroyable ! Le groupe de propriétaires de chien du parc où nous l’avions perdu sont venus nous aider jusqu’à 3h du matin pour certains #TeamBlandan.
    Pendant les 24h de sa disparition, je n’ai jamais été seule à la chercher : mes amis, ma famille, des collègues, des personnes qui avaient vu l’annonce, des connaissances, des instagrameurs sont venus m’aider ! J’avais aussi des messages, des appels et des commentaires qui me soutenaient.
    Sans l’aide de toutes ces personnes, sans l’aide des réseaux sociaux nous n’aurions peut-être pas retrouvé Loxen.

     

     

    Nous avons remercié tout ce joli monde avec un apéro géant dans le parc mais ce n’est, à mes yeux, même pas suffisant.
    J’ai été tellement touchée par tant de soutien, par le temps que ces personnes ont donné pour retrouver Loxen, par leur bienveillance.
    Loxen n’a pas été trop traumatisée par sa fugue, elle progresse de jour en jour, même si pour l’éducation il nous faudra beaucoup de patience. Je sais que l’on y arrivera ! 🙂
    Heureusement, nous avons l’aide d’une future éducatrice passionnée (page Facebook: Good Doggy) et vraiment adorable, afin que Loxen s’épanouisse et grandisse au mieux :-).
    J’ai tellement hâte de la voir évoluer !
    J’espère que cet article vous a plu, et qu’il vous donnera envie d’adopter un chien, ils apportent tellement d’amour, de tendresse, d’aventures dans une vie  😀 (bien que je me passerais volontiers d’une nouvelle fugue 😉 )

     

    A très vite !

     

    Share: