Follow:
SPORTS

C’est quand que tu cours un Marathon ?

Aujourd’hui j’ai lu l’article de ma copine d’instagram/blogging DineandMove et je suis tellement d’accord avec elle (n’hésitez pas à lire son article !).

Crédit photo: Delphine2Lyon (Facebook/instagram)

Ca m’a aussi donné envie de vous parler de mon « problème » à moi, je l’écris vraiment avec des guillemets parce que ce n’est pas quelque chose qui m’empêche de dormir, mais je me dis que d’autres personnes peuvent se retrouver dans mes propos et que cela pourrait (peut être) vous aider !

Quand on s’inscrit sur un instagram, que l’on commence à blogger et à parler running régulièrement, que l’on a fait beaucoup de courses officielles et que l’on court depuis un petit moment,.. il y a une question que l’on me pose souvent c’est: « Tu ne t’inscris pas à un marathon ? » « C’est quand que tu en cours un ? » « Tu n’as TOUJOURS pas fait de marathon ? »

EH OH les gars, l’inscription à un marathon n’est pas un diplôme du vrai runner (rappelez vous de mon article au sujet des vrais/faux coureurs).

Crédit photo: Delphine2Lyon (Facebook/Instagram)

Je connais plein de sportifs impressionnants sur des courtes distances qui n’ont rien à envier aux finishers d’un marathon !

Et puis tout le monde n’est pas attiré par cette discipline que ce soit dans ses premières années de pratique ou durant toute sa carrière de running !

Je pense que j’en ferais au moins un dans ma vie, parce que je trouve que c’est un très beau challenge, mais pour le moment je n’en ai pas envie. Aujourd’hui, je suis plus attirée par les courses de vitesse comme les 10 km ou les cross. Je n’ai pas fait beaucoup de courses à plus longue distance et je n’ai pas l’envie de passer à une discipline avec encore plus de kilomètres. Je fais un trail de 26 km la semaine prochaine et ‘est déjà une course longue que je suis fière de courir.

Ce sera un beau challenge et peut être qu’après j’aurais envie de courir encore plus loin avec un nouvel objectif ?

Crédit photo: Delphine2Lyon (facebook/instagram)

Tout ça pour dire que l’on a tous une approche et une pratique différente et c’est ça la beauté du sport.

On n’a pas besoin de se mettre une pression pour faire un marathon le plus tôt possible. C’est ce que je reproche aux réseaux sociaux parfois, on a vite l’impression, comme on suit une communauté, que tout le monde court ou fait un marathon. Mais non ! Comme le dit Mandise, la moyenne d’âge est de 40 ans sur un marathon.

Je ne suis pas moins sportive qu’une autre parce que je cours moins de kilomètres par semaine, nous n’avons simplement pas les mêmes objectifs de course ! J’essaye de ne pas trop me comparer aux autres parce que sinon c’est vite une surenchère de qui fera mieux et ce n’est pas le but du sport.

Le but ce serait plutôt de s’entraider, s’encourager, s’épauler et de ne pas se mettre la pression de qui court le plus vite, le plus longtemps ou le plus loin.

Je n’ai pas envie de tomber là dedans car ce n’est pas ce que je recherchais à la base. C’est bien de se motiver grâce aux autres ou en s’inspirant d’eux mais ne vous oubliez pas au passage.

Crédit photo: Delphine2Lyon (Facebook/instagram)

Soyez fier de vous et de vos objectifs. N’oubliez pas pourquoi vous avez commencé. Si votre truc à vous c’est les 10km, si votre truc à vous c’est les ultra trails, si votre truc à vous c’est les cross courts c’est pas moins bien ou moins impressionnant !

Si vous avez vraiment envie de courir un marathon faites le ! Mais ne vous sentez pas obligé de le faire pour les mauvaises raisons.

Dites vous que le plus important c’est que vous faites quelque chose que vous aimez, que vous faites du sport et que vous vous dépassez toutes les semaines sur vos entrainements et ça c’est beau !

Le sport il faut le faire pour soi et pas pour les autres. Faites le aussi quand vous vous sentez prêt, pas à contre coeur « par obligation ».

C’est un article écrit avec le coeur, un peu passionné, mais c’est comme ça que j’aime écrire, sur le moment avec l’inspiration que Mandise m’a donné 😊

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez,

A très vite,

Share:
Previous Post Next Post

You may also like

23 Comments

  • Reply Mandise

    Ahhhhh bah je suis très contente de voir que mon billet t’ait inspiré dans ce sens. C’est exactement ça, comme pour tout, on aime ps tous les mêmes choses et on n’a pas toujours la même vision de la pratique de la course à pieds. Personnellement, Comme Toi, Je m’épanouis un max dans les courtes distances (j’adore faire des 5 km et des 10). Quand je fais des semis ou là le Marathon de Paris c’est uniquement pour le « challenge » que je me lance à moi meme et parce que j’en ai envie. Mais je sais que je le fais en mode toujours tranquille, sans chercher La Performance… Pour moi La Performance, Je ne la recherche que sur les petites courses car c’est là que j’aime mettre de la vitesse, c’est là que souffrir ne me gêne pas. Souffrir pendant 21 ou 42 bornes…non Merci. Et je n’en suis pas moins Bonne ou moins ambitieuse. Chacun son truc ! Et c’est quand on n’a compris ça, qu’on kiffe encore plus sa passion. La vivre pour soi, ps pour les autres. Tu peux partager une passion, en la vivant différemment. Ton billet est Top ma belle ! Bisous. Amandine.

    8 mars 2017 at 11 h 23 min
    • Reply runamande

      Je suis contente qu’il te plaise ! C’est un sujet qui me trottait dans la tête et je ne savais pas comment l’emmener et grâce à toi j’ai réussi à en parler, merci beaucoup ! T’es une fille au top et j’aime ta pratique et ton partage du sport <3

      8 mars 2017 at 11 h 31 min
  • Reply Pissenlit de lune

    Entièrement d’accord avec toi. On observe une surenchère, faire pleins de courses, de marathons, de spartan race….Je crois pour ma part qu’il faut surtout écouter mon corps et se faire plaisir.

    8 mars 2017 at 11 h 39 min
    • Reply runamande

      Heureuse que l’on soit d’accord ! <3

      8 mars 2017 at 11 h 44 min
  • Reply UnPetitBoutdElise

    100% d’accord! J’avais d’ailleurs hésité à faire un billet à propos de ca sur le blog parce que ca a tendance à m’agacer aussi!
    Pas de courses moins prestigieuses, pas de défis moins beaux du moment’ que c’est notre challenge et notre envie!
    Bisous 🙂

    8 mars 2017 at 11 h 58 min
    • Reply runamande

      On se comprends bien alors, merci pour tes commentaires <3

      8 mars 2017 at 12 h 05 min
  • Reply Lo

    Entièrement d’accord avec toi Margot !

    C’est d’ailleurs rigolo, je me faisais la même réflexion il y a quelques jours… J’ai l’impression que le marathon est devenu une fin en soi et que certains jeunes (ou moins jeunes) se mettent à courir uniquement pour être finishers sur cette distance. Parce que c’est tendance, parce que ça fait bien, parce que ça valorise.

    Notre société est malheureusement conçue ainsi : les gens veulent tout, tout de suite. Ils sont impatients. C’est bien dommage. Pour moi une expérience aussi intense qu’un marathon (pour ceux qui sont tentés bien sûr, ce n’est pas le cas de tout le monde) est quelque chose qui doit mûrir sur du long terme et se savourer…

    8 mars 2017 at 12 h 03 min
    • Reply runamande

      C’est exactement ça, à vouloir aller trop vite et vouloir le tout, tout de suite, on valorise de moins en moins cette course. Pour moi la course à pied est un sport de patience (comme tu le dit si bien) et c’est dommage de perdre ça !

      8 mars 2017 at 12 h 07 min
  • Reply Emilie

    Merci pour cet article criant de vérité ! Les 26km que tu vas faire bientôt c’est déjà énorme !
    Personnellement, je viens de courir mon premier semi-marathon parce que j’avais envie d’essayer cette longue distance et parce que ça me donnait un challenge (et j’aime me fixer de nouveaux objectifs) Je ne l’ai pas fait pour pouvoir dire après que je l’avais fait. Comme tu le dis, avec le partage Instagram on a tendance à tous se comparer et quand je vois les temps de certains je suis presque dépitée du mien puis je réfléchis et je me dis que mon temps est loin d’être catastrophique et que l’essentiel est que je me sois fait PLAISIR ! J’ai adoré cette course et ça m’a donné envie d’en refaire sur cette distance. Il a beaucoup plu et je me suis rendue compte que, moi qui ne m’entraînais jamais sous la pluie (flemme hihi) je pourrai désormais le faire !
    Et bref, juste après mon semi, quand j’ai annoncé fièrement mon temps à certains amis, passées les félicitations la question a été « tu vas faire un marathon maintenant ? » Euh… je ne sais pas. Peut-être, sûrement, mais avant j’ai envie de profiter de plus courtes distances. En fait c’est comme si (souvent pour les faux ou non coureurs) le marathon était LA course et que les autres n’étaient rien… j’aimerais bien les y voir haha !

    Encore merci ! Bisous

    8 mars 2017 at 12 h 14 min
    • Reply runamande

      Je suis contente que tu ais compris mon message et que mon article plaise car c’est une course qui nous attire mais il faut nous laissé le temps que le projet murisse et de patienter avant d’en courir un pour ne pas nous faire mal et ne plus courir comme avant après 🙂

      8 mars 2017 at 12 h 21 min
  • Reply Astrid (Rhapsody in Green)

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. On vit dans un monde de « toujours plus » et ce n’est pas toujours évident de faire la part entre l’envie, la passion… et la pression que les autres nous mettent (ou que l’on se met tout seul).

    Pour ma part, je découvre avec les années que j’apprécie de plus en plus les longues distances. C’est pourquoi je me lance dans l’aventure marathon cette année ! C’est mon dernier trail long qui m’a donné ce déclic : je me rends compte que je prends beaucoup de plaisir à gérer mon effort et à « tenir » sur la durée. Mais chacun son truc évidemment 😀 Il n’y a rien obligatoire… et bien heureusement !

    8 mars 2017 at 12 h 33 min
    • Reply runamande

      merci pour ton commentaire ! et oui l’important c’est de faire pour soi et pas parce que l’on se sent obligé de le faire !

      8 mars 2017 at 12 h 50 min
  • Reply Tatiana - Weekend and Trips

    Totalement d’accord avec toi ! Le sport c’est avant tout se challenger soi-même en gardant un maximum de plaisir. A suivre une mode on risque de se dégoûter voir pire de se blesser…Ce n’est pas obligatoire d’être finisher pour être un runner. Courir un marathon ça laisse des traces et il faut être prêt à les gérer. Chacun à son rythme !

    8 mars 2017 at 14 h 01 min
    • Reply runamande

      tellement d’accord avec toi !

      8 mars 2017 at 15 h 14 min
  • Reply Celine

    Super article.Et dans un sens je te comprend.Je ne suis pas un bon exemple je cours mon 3 marathon dans 15jrs.Comme tous le monde j’ai commencé par 5/10km après j’ai tenté le sémi, parce que pour moi c’est la suite logique donc forcément courir un marathon aussi.Je voulais me laisser 1 an et c’est une « fracture emotionnelle » qui a un peu précipité les choses. J’avais besoin de ce défi,de me prouvé à moi-même de quoi j’étais capable.Bref oui j’ai couru un marathon mais je l’ai fais pour moi.La 1er parfois je lance « alors tu va tenter le marathon » mais on general c’est a des personnes que je sais que pour eux c’est leur prochain challenge,qu’ils peuvent le faire.Je pense que tous les monde peut courir un marathon,avec une bonne préparation à mon sens c’est possible après tous le monde n’est pas forcément très le déclic. Courir 42 km il faut le vouloir.
    Alors oui,pour certains c’est logique;je cours 10km,je peut en faire 21,puis 42…et pour d’autres comme moi c’était un besoin.C’est comme pour la question « pourquoi tu court?? »le running même si c’est un sport de partage,ça reste aussi un sport ou en peut être seul/égoïste.Je cours pour moi,je fais des courses parce que c’est pour moi,je cours un marathon parce que c’est pour moi…bravo pour l’article

    8 mars 2017 at 14 h 08 min
    • Reply runamande

      Merci pour ton partage d’expérience et ton commentaire !

      8 mars 2017 at 15 h 14 min
  • Reply unadamantinderoses

    Tu as tout à fait raison ! Participez oui ou non à un marathon, ne fais pas de toi une runneuse ou pas 😀 Magnifiques photos au passage 😉

    8 mars 2017 at 14 h 12 min
    • Reply runamande

      merci beaucoup !

      8 mars 2017 at 15 h 13 min
  • Reply Mon premier semi – Mme Bavarde

    […] d’autres 10KM. Un marathon ? Peut-être dans un an ou deux, mais comme le dit si bien Margot dans son article, ce sera si j’en ai profondément envie, pas pour faire comme les autres. Je veux juste […]

    9 mars 2017 at 10 h 03 min
  • Reply Carolina Rosa

    Entièrement d’accord avec toi ! Je courais pas mal avant (7 à 10km). J’ai repris le running et surtout le canicross car ma chienne me motive complétement mais sur de « courtes » distances (3 à 6km). Forcément il y a toujours ceux qui ne te prennent pas au sérieux car tu ne cours pas sur de longues distances (même si tu cours 3 à 4 fois par semaine) qui te pensent moins compétente. Ben non je n’ai juste pas l’envie pour le moment de courir pendant 1h30/2h voir plus. Je préfère prendre du plaisir comme ça avec ma chienne 🙂
    Continue comme ça, j’aime beaucoup te lire et tu m’as pas mal inspiré pour me lancer sur la création de mon blog !

    9 mars 2017 at 10 h 54 min
    • Reply runamande

      Oh merci beaucoup ! Je vais faire un tour sur ton blog, bonne continuation et merci pour ton super commentaire !

      9 mars 2017 at 15 h 34 min
  • Reply Julie lit au lit

    Je suis bien d’accord avec toi! À chacun ses objectifs. Perso, je préfère faire 10 km sous 45 minutes (le rêve!) que de courir un marathon. Je préfère la vitesse à l’endurance. J’ai fait plusieurs semis et je trouvais ça long. C’est une autre gestion. Il faut même prendre le temps d’aller aux toilettes sur le parcours, dans mon cas du moins.

    9 mars 2017 at 20 h 20 min
  • Reply thierry

    Tout à fait d’accord !

    J’ai remarqué avec pas mal d’amis qui ne sont pas en club d’athlétisme… Que les courtes distances ne sont pas considérées comme un objectif, plutôt comme une course facile ou de récup, ce qui est loin d’être le cas lorsque l’on vise un chrono !
    Donc ça explique leur incompréhension de ne pas s’aligner sur longue distance lorsque l’on s’entraîne régulièrement…

    Ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que l’on peut prendre du plaisir et avoir un objectif sur courte distance… Et qu’être finisher d’un marathon, si c’est pour le faire en footing, ça n’intéresse pas tout le monde !

    En ce qui me concerne je fais plutôt du court avec mon club d’athlétisme (10km et cross), mais en novembre je retente un marathon !
    Le marathon je ne le considère pas comme étant plus dur qu’une autre course, c’est différent… Par contre quand on se plante sur marathon, là on ramasse… Mais un départ trop rapide sur 10km ou semi marathon fait très mal aussi ! Je me suis planté sur mon dernière marathon (2014) donc c’est peut être pour ça que je retente l’aventure !

    Et pour parler d’entrainement, je cours 6 à 7 fois en prépa 10km, en rajoutant un peu de renforcement musculaire, soit 6h à 8h par semaine. Donc un 10km ça se prépare aussi !

    16 mars 2017 at 23 h 55 min
  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.