Follow:
All Posts By:

runamande

    SPORTS

    Ma première saison de Cross Country

    Bonjour à tous,

    Aujourd’hui je vous retrouve dans un article où je vous partage mon ressenti sur ma toute première saison de cross !

    Comme je l’expliquais dans un précédent post, j’ai commencé l’athlétisme en club FFA il y a seulement un an et demi. La première année je n’ai couru que deux cross mais cette fois ci j’ai essayé d’en faire le plus possible durant la saison hivernale.

    Le cross-country est une des épreuves de l’athlétisme qui consiste en une course nature. Il s’agit d’une épreuve hivernale dont les distances sont plus ou moins longues, de quatre à douze kilomètres selon les catégories d’âge et le niveau de la compétition.

    Le cross-country regroupe plusieurs courses, mais qui sont toutes organisées sur des parcours balisés. Lorsque la distance à parcourir lors de la course est une longue distance ou que le chemin n’est pas sécurisé, on parlera de trail. Plus généralement, le cross se déroulera pendant l’hiver et le trail pendant l’été.

    Malgré une pratique à haut niveau, le cross-country est aussi pratiqué comme préparation hivernale aux épreuves de fond.

    Les courses ont généralement lieu dans des plaines et/ou des bois. L’IAAF recommande que les parcours soient couverts d’herbe et possèdent des terrains vallonnés avec des virages fréquents mais lisses. Les parcours forment une ou plusieurs boucles, avec une longue ligne droite au début et une autre menant à la ligne d’arrivée. (source wikipédia)

    Photographie de mes petits pieds par @mans_dvg

    Les cross sont donc des courses exigeantes, qui demandent beaucoup de résistance et qui aident à développer de très bonnes capacités chez les coureurs.

    Cette saison hivernale m’a permis de me motiver à courir malgré le froid, la nuit et autres difficultés rencontrées d’octobre à février.

    L‘une des choses que j’ai le plus travaillé est mon mental : ces courses sont tellement dures ! Je me retrouvais généralement dans la deuxième moitié du peloton de coureurs, les relances, les virages, les obstacles m’ont demandé beaucoup d’effort pour ne rien lâcher pendant la course.

    Ce qui me permettait de tenir c’est aussi: l’idée de la progression que je ressentirais à la fin de la saison. J’ai hâte de voir si j’aurais des résultats positifs lors de mes prochaines courses sur route !

    Je suis sortie de ma zone de confort, j’ai repoussé mes limites et j’ai appris à m’adapter aux différents terrains accidentés (apprendre à relancer suite à une bute, un obstacle ou un gros virage mais aussi apprendre à s’économiser pour tenir la course).

    photographie de mon saut super impressionnant par @mans_dvg

    Il faut savoir aussi que l’ambiance lors des cross est géniale ! Comme la course se déroule sur une « petite » surface, remplie de boucles plus ou moins longues, on peut suivre quasiment tout le circuit et s’encourager en passant d’un virage à l’autre. Et ça, ça donne du pep’s quand on est en plein effort sportif !

    Même si c’est difficile, même si je ne suis pas dans les premières, je ne regrette pas du tout d’avoir fait toutes ces courses. Et je vous encourage à vous inscrire à l’un d’eux ! (vous n’êtes pas obligé d’être licencié FFA, il y a des courses « open » pour les non licenciés)

    Voilà, j’espère que cette nouvelle vidéo et cet article sur les cross vous auront plu, j’adore partager tout ça avec vous !

    Sportivement,

    Share:
    LIFESTYLE

    J’ouvre une chaine Youtube !

    Bonjour à tous !

    Crédit photo: Delphine2LyonJe vous retrouve aujourd’hui dans un article un peu spécial. Cette semaine j’ai eu 24 ans (youpiiiii) et l’année dernière a été bien rempli avec plein de nouveautés et surtout une grosse prise de conscience: il faut que j’ose un peu plus me lancer dans la réalisation de projets qui me trottent en tête depuis trop longtemps.

    J’ai des rêves, comme tout le monde, des envies de partage que j’ai commencé avec Instagram, puis ce blog et cette idée de chaine Youtube à laquelle je pensais depuis des mois.

    J’adore passer du temps sur ce réseau: regarder les vlogs de course, les FAQ, les découvertes du mois, etc. Des choses bien plus facile à faire en parlant qu’en écrivant. Même si papoter devant une caméra est tout un exercice, que le montage d’une vidéo n’est pas facile, que je m’expose encore un peu plus et bien ce n’est pas grave. Je me lance !

    Les vidéos seront un support en plus de mon blog, pour pouvoir partager différemment, compléter mes posts et me créer des souvenirs.

    Je vous jure solennellement que je m’améliorerais sur la qualité de celles-ci !

    Voila je vous laisse avec ma toute première,

    A très vite,

    Share:
    SPORTS

    Les petits trucs que j’ai appris depuis que je fais du sport

    Bonjour !

    Je ne sais pas pour vous mais depuis que je pratique la course à pied j’ai changé quelques habitudes et découvert des anecdotes rigolotes sur moi 😂. J’ai décidé de les partager avec vous aujourd’hui !

    LET’S GO ✌🏻

    • Avoir une jolie paire de basket c’est bien, avoir une paire de basket adaptée à ma pratique, mon physique et mes objectifs: c’est mieux.
    • Avoir les cheveux détachés c’est joli, avoir les cheveux attachés pour voir où je cours c’est carrément mieux (et moins dangereux) !

    • J’ai arrêté d’essayer d’avoir l’air souriante et de ne pas souffrir sur les photos de courses officielles.

    • Les t-shirts en coton et moi, au moment des séances de sport, c’est fini. (Vive les auréoles sous les bras à la fin de la séance #instantglamour 😏)

    • J’ai tout essayé et j’ai compris que JAMAIS je n’arriverais à me débarrasser du « pipi du stress » avant le départ d’une course.

     

    • J’ai, malgré moi, commencée une collection de T-Shirt offerts lors des courses que je ne mets jamais ; j’en ai de toutes les couleurs !
    • J’ai appris que la communauté du running est la plus belle de toute ❤️ (si si je suis TRES objective !)

    • Ya rien à faire, les pâtes au gruyère resteront mon repas préféré après l’entrainement. 🍝

    • Je n’irais jamais aussi vite qu’attachée à Loxen 🐶 qui court après un rongeur. (Big Up aux lapins du parc de la Feyssine à Lyon, qui doivent encore s’en rappeler !)

    J‘espère que cet article vous a plu !

    Et vous, vous avez des petites anecdotes à partager ?

    A très vite !

    Share:
    CHIENS & CANICROSS

    Chien des Villes

    Voilà 8 mois que nous avons récupéré Loxen, aujourd’hui j’avais envie d’écrire un petit bilan sur les choses qui ont changé depuis qu’elle a rejoint notre vie. De vous partager notre expérience sur la vie de mon Beagle (dont je suis complètement gaga) en appartement, dans une grande ville.

    8 mois qu’elle est arrivée dans notre vie et je ne m’imagine plus sans cette boule de poils à mes côtés.

    • Avoir un chien c’est avoir une super hygiène de vie:

    -Je fais une balade journalière d’une heure quasiment tout les jours,

    -Je me lève plus tôt et profites mieux de ma journée,

    -Je ne me sens jamais seule,

    -Je me suis fais plein de nouveaux copains et Loxen aussi !

    • Avoir un chien en ville c’est se promener et croiser beaucoup de monde dans les rues ou dans les transports en commun.

    Et parlons peu, parlons bien : UN CHIEN N’EST PAS UN OBJET PUBLIC !

    On ne le caresse pas gratuitement sans demander l’autorisation. Est ce que quand vous montez dans le tram je viens caresser votre sac à main ? Est ce que je viens toucher les cheveux de votre bébé ?

    Non mais sérieusement, des fois les gens font comme si je n’étais pas là et disent à leur enfant « vas y, va caresser le chien » alors que Loxen tremble sous mon siège. Et un jour ils porteront plainte parce qu’un chien agressera leur fils/fille !

    Bien sûr ils ne feraient jamais ça avec un American Staff mais comme c’est un petit Beagle les gens se le permettent. Et vraiment ça m’énerve.

    Donc s’il vous plait:

    -Avant de toucher un chien, ayez la politesse de demander.

    -Avant de laisser votre enfant courir après mon chien, posez vous la question « pourquoi le chien fuit dans l’autre sens et tremble de peur ? »

    -Quand un chien n’a pas envie de se faire caresser, ne le caressez pas !

    • Avoir un chien en ville, c’est avoir accès à des parcs avec des endroits réservés pour lâcher nos chiens sans laisse.

    Non mon chien n’est pas malheureux parce qu’il n’a pas de jardin. Loxen part courir et joue avec ses copains presque tout les jours, elle se dépense et s’est sociabilisée grâce au parc à chien.

    Non les parcs à chien ne sont pas des lieux de bagarres remplis de chiens méchants. Oui les staff sont majoritairement des chiens adorables et oui Loxen peut jouer avec des chiens de 50 kilos.

    • Avoir un chien en ville c’est (souvent) avoir un chien dans un appartemment.

    D’après mon expérience, un chien en appartement ou en maison passera le plus clair de son temps dans la même pièce que vous. Alors n’ayez pas peur d’en adopter un parce que vous craignez qu’il soit malheureux ! L’important pour le bien être de votre chien c’est de le sortir, de lui consacrer du temps et de le sociabiliser.

    Et puis, pensez vous qu’il préférera jouer dans un jardin qu’il connait par coeur ou partir courir dans un parc avec ses copains ?

    • Avoir un chien en ville c’est avoir plein de copains qui habitent dans le même quartier que nous !

    Loxen est capable de rester plus de 10 heures toute seule mais ce qui est génial, c’est qu’avec nos nouveaux amis du parc, nous nous entraidons pour garder nos chiens parfois le temps d’une soirée, d’un après midi ou d’un week end où nos poilus ne peuvent pas nous accompagner. Comme une personne qui prend une baby sitter pour son enfant , nous avons des supers nounous pour nos chiens. On se rend service et c’est l’occasion de faire des petits dej, des apéros ou des balades tous ensemble quand on récupère nos toutous !

    Je finirais cet article en disant que pour rien au monde je ne regrette d’avoir un chien. Même si c’est une nouvelle organisation pour beaucoup de choses: elle apporte bien plus de positifs dans ma vie que de contraintes (la sortir tard le soir, même quand il fait froid, organiser différemment ses vacances, être un peu moins libre parfois,..) !

    Elle a pris tellement de place dans mon coeur (difficile de la rater sur mes réseaux sociaux :-P) ! J’ai du mal à imaginer que certains chiens soient abandonnés et/ou battus.

    Vous pouvez suivre un peu plus de nos aventures sur Snapchat (margotdvg) et n’hésitez pas à me parler de votre expérience, à me poser des questions car je vous répondrais avec plaisir !

    A très vite !

    Share: