Follow:
Browsing Category:

CHIENS & CANICROSS

    CHIENS & CANICROSS, LIFESTYLE, VOYAGE

    Deux jours en chiens de traineaux

    Hey !

    J’ai vécu un week end merveilleux entre amis, accompagnée de boules de poils à 4 pattes sportives, motivées et d’un animateur passionné du nom de John !

    C’est avec Leila’venture que nous sommes partis en pleine poudreuse faire une activité incroyable qu’est le chien de traineau.

    Mes amis ont découvert John et ses chiens cet été à l’occasion d’une activité estivale: le cani rando. Ils ont tellement aimé qu’ils nous ont proposé de venir dans le Queyras avec eux, pour renouveller leur expérience, en hiver cette fois-ci. Découvrir ce que c’est qu’être Musher en étant guidé par un amoureux des Huskies, Alaskan, Samoyède et autres canidés trop cool !

    Ni une, ni deux, j’ai dis OUI. Nous voilà le 12 janvier, à faire quelques heures de route, pour se lancer dans une nouvelle aventure.

    Nous avons parcouru, avec les chiens, environ 24KM en un jour et demi ! La nature est si belle que j’en ai pris plein les yeux.

    J’ai chuté une fois, j’ai eu les cuisses en feux, les bras tétanisés à force de tenir le traineau. J’ai eu le droit à de nombreux câlins plein de poils, de coups de tête pour avoir encore plus de caresses, j’ai eu les oreilles remplies d’aboiements et j’ai vu des chiens heureux comme jamais lorsque John mettaient en place les attelages.

    J’ai décidé de vous filmer et vous raconter mon expérience en vidéo car je trouve cela beaucoup plus parlant ! J’espère que ce petit vlog vous plaira. 🙂

    Mais je vous indique plusieurs informations par écrit:

    • Pour réserver il suffit de vous rendre sur son site, découvrir toutes les activités hivernales ou estivales que John vous propose et de choisir le jour qui vous convient.
    • Vous pouvez faire ces activités avec vos enfants.
    • Les chiens sont très bien traités par un amoureux des animaux.

    • Si vous souhaitez venir avec votre chien (je ne sais pas si cela est possible) : surtout dites le bien à John car ce sont des chiens qui vivent en meute et parfois certains sont lachés (car écoutent très bien leur maître). Il y a donc un risque que votre chien rencontre quelques soucis, en descendant de la voiture, si un des chiens veut défendre son territoire et que les personnes présentes ne réagissent pas assez vite pour éviter une bagarre.
    • C’est une activité physique: vous n’êtes pas toujours bien installé derrière le traineau à vous faire tracter; il faut aider les chiens en montée !

    • Vous repartirez la tête plein de beaux souvenirs.
    • Les prix sont indiqués ici.

    Cet article et cette vidéo ne sont en aucun cas un partenariat, j’ai payé l’activité et mon logement. J’ai juste adoré tout ça, j’ai apprécié la philosophie et les valeurs de Leila’venture. C’est un partage que je fais avec plaisir parce que je vous souhaite de pouvoir vivre la même chose un jour.

    Je vous dis à très vite,

    Sportivement,

    Share:
    CHIENS & CANICROSS

    La fabuleuse histoire de: Loxen, fléau des croquettes

    Vous n’avez pas pu la rater, en un an et demi de vie commune elle a pris la vedette de mon instagram, de mon snapchat, elle apparait partout où je poste et me suit partout où je peux l’emmener.

    J’avais écris un article sur elle en mai 2016 mais j’ai envie de vous parler un peu plus de notre histoire, unique (comme beaucoup d’histoire vous me direz).

    Donc vous êtes prévenu c’est un article plein de poils 🐶 !

    AVRIL 2016:

    « Chériiii.. Tu sais on  avait dit que l’on prendrait un chien pour cet été mais regarde.. (par le plus grand des hasards) je suis tombée sur cette annonce d’une petite Beagle toute malheureuse de 7 mois. T’imagine ça fait 5 mois qu’elle est à l’adoption dans cet élevage.. c’est TROP triste on peut pas la laisser comme ça. S’il te plaaaaiiiiiit. »

    Après négociations, je réussi à faire approuver cette annonce par mon cher et tendre et j’envoie donc un mail à l’élevage à propos de l’annonce de « La Belle Princesse » – Beagle de 7 mois encore à l’adoption et moins chère que les autres chiots de l’élevage. Nous refusions d’acheter un chien trop chère, nous avions éplucher beaucoup d’annonce de la SPA et d’autres associations mais à cette époque là il n’y avait pas de chiots à l’adoption et/ou les critères de l’association ne nous correspondait pas (jardin/2e chien/etc). De plus, je ne connaissais pas l’existence de l’association GRAAL (association qui réhabilite les chiens de laboratoire, il y a énormément de Beagle qui échappe à l’euthanasie grâce à cette association).

    Je cherchais un chien type beagle car nous voulions un chien de moyenne à petite taille et sportif. S’adaptant à notre style de vie (tout les deux travaillant dans la santé, très sportif, voyageant beaucoup en train et habitant dans une grande ville).

    L’éleveuse m’appelle dans la foulée de mon mail, m’explique que si « La Belle Princesse » est moins chère que les autres chiens ; c’est parce qu’elle n’est pas confirmable au LOF (Livres des Origines Français) car elle est prognathe (mâchoire du bas en avant). Autant vous dire que nous n’en avions pas grand chose à faire tant que ça ne l’handicapait pas au quotidien (en réalité ça ne se voit pas du tout). Elle nous dit aussi que Loxen est tellement adorable qu’au départ l’élevage voulait la garder pour la reproduction mais que c’est impossible vu qu’elle n’est pas LOF.

    Tant mieux pour nous ! Nous confirmons à l’élevage que nous sommes partant pour venir la récupérer.

    « Chériiii.. il faut que l’on pense à un prénom maintenant ! » « Mais on a le temps ma puce… » « Non allez c’est l’année des L ! Tu penses a quoi toi ? » « J’ai regardé dans le Vidal , la liste des médicaments qui commencent par L , bon entre Loxapac, Lansoyl, Lepticur, Loxen.. Franchement le plus cool c’est Loxen non ? » (oui parce qu’en bon soignants, c’était rigolo de donner un nom de médicaments à son chien 😋).

    MAI 2016:

    Nous faisons la route jusqu’à l’élevage, nous ne ratons pas la maison car de nombreux Beagles aboient à notre passage. Je suis tellement excitée, j’attends ce moment depuis que je suis toute petite. Nous rentrons dans la cour, j’essaye de repérer Loxen. Il y a plusieurs enclos qui entourent la « maison » , avec plusieurs chiens par enclos. Un seul Beaglou vient nous faire la fête. Je suis déçue, Loxen a peur de nous (je la repère vite car elle est plus jeune que les autres chiens et n’a plus sa taille de chiot). Je sais que ce n’est pas bon signe quand un chien a peur de ses futurs maitres. Mais je me persuade que c’est normal, que c’est parce qu’elle a vécu 8 mois ici et qu’elle ne veut pas partir. Nous mettons 15 min à l’attraper , elle a vraiment très peur. L’éleveuse finit par l’attraper, nous repartons donc avec Loxen qui est très très très flippée dans la voiture au retour.

    ARRIVÉE À L’APPARTEMMENT:

    Loxen se réfugie sous le canapé et ne veut plus en sortir. Je m’attendais tellement pas à ça, je ne sais pas comment l’approcher, la rassurer. Je suis désemparée.

    Elle accepte de manger quand nous ne sommes pas dans la pièce, elle nous fait un pipi sur un abso , la balade est très laborieuse elle refuse de marcher, a peur de tout et je vais me coucher sur cette note.

    J+1: Loxen a toujours très peur de nous, elle se cache des que possible, ne veut toujours pas marcher en ville et ne cherche pas de compagnie.

    crédit photo: @mans_dvg

    4 MAI (J+3):

    Je sors de l’athlétisme, je vois plusieurs appels en absence de mon homme. PANIQUE. Je le rappelle: Loxen avait réussit à sortir de son harnais par peur d’un coureur (toujours les mêmes 😋) et s’était sauvé dans le parc où nous la promenons. Cela faisait déjà une heure qu’il la cherchait partout. Je me dépêche de le rejoindre. Après deux heures de recherches sans succès et la fermeture du parc, nous rentrons et je lance un appel à témoin sur facebook.

    Nous faisions partis depuis 24H d’un groupe de propriétaires de chien (afin de pouvoir se retrouver pour que les chiens jouent ensemble) du parc. Des personnes nous répondent très rapidement, nous proposent de venir nous aider à le chercher. Nous y retournons habillés chaudement, munis de lampes torches, de croquettes/patés, pull avec notre odeur et la cherchons jusqu’a 3H du matin , sans succès.

    Loxen était très peureuse, ne connaissait pas encore son (nouveau) prénom et n’était pas assez attachée à nous pour revenir nous faire la fête.

    Nous rentrons tous nous coucher bredouilles. Je dors très mal. Réveil 6H nous retournons dans le parc la chercher (le parc étant fermés la nuit Loxen ne pouvait pas en sortir). Nous escaladons une nouvelle fois le portail et la recherche continue. Mon chéri part au boulot, je continue à la chercher seule. Les différentes annonces sur FB et les réseaux sociaux font que de nombreuses personnes viennent m’aider toute la journée (depuis la veille 23H entre ma famille, nos amis proches, les connaissances, les personnes des réseaux sociaux nous avions eu une vague d’aide incroyable.)

    J’avais des messages de soutien sans arrêt.

    J’ai cherché toute la journée, la SPA, PET ALERT étaient prévenu, Loxen était toujours propriété de l’élevage car les papiers n’avaient pas encore été changé : les éleveuses guettaient leurs portables si quelqu’un les appelait après avoir scanné la puce de Loxen. Nous avions même des affiches avec nos numéros de téléphone dessus à l’ancienne.

    Le soir arrive, nous quittons le parc à sa fermeture pour manger. Nous nous donnons rendez vous avec d’autres propriétaires de chiens du quartier pour retourner au parc la chercher après la fermeture et le départ du plus de monde possible. De retour dans le parc, nous la voyons se cacher sous une immense estrade par un petit trou. Après avoir encerclé l’estrade et en avoir démonté une partie,  j’ai pu passer dessous (ainsi que le fils d’un ami), comme une épreuve de Fort Boyard. Nous prenons Loxen en Sandwich et j’ai enfin réussi à la récuperer et la prendre dans mes bras.

    Seuls nous n’y serions jamais arrivé.

    Crédit photo: @thomograph

    FIN MAI 2016:

    Loxen est toujours très peureuse, n’est toujours pas complètement propre, a des réactions de chiens battus, ne sait pas jouer avec les autres chiens. Elle est devenue plus câline mais elle est loin d’être un chien bien dans son harnais. Un ami de l’école d’infirmière m’avait parlé de sa copine qui est éducatrice canine avec la méthode positive (Elle a une page Facebook : GOOD DOGGY). Avec son aide précieuse et beaucoup de patiences Loxen a commencé à prendre confiance en elle et en nous.

    En fait, Loxen n’avait jamais été sociabilisé. Elle ne voyait pas beaucoup d’humains, ne devait pas être très souvent caressée et ne devait pas souvent jouer. Elle n’était surement jamais allé ailleurs que chez un vétérinaire et du coup n’avait jamais rien vu de la vie. Elle est arrivée dans une grande ville avec toutes les interactions possibles (voiture, vélo, poussette, trottinette, enfants, personnes qui courent, marchent, crient, etc.). Il a fallu que l’on s’arme de beaucoup de patience pour pouvoir la voir progresser.

    AOUT 2016:

    Loxen a eu un an. Elle est à peu près propre depuis peu de temps. Maintenant elle nous fait la fête, commence à courir après les autres chiens du parc. Elle déteste toujours autant les balades en ville, nous n’avons jamais réussi à la faire dormir ailleurs que dans notre chambre car elle hurlait à la mort dès que nous fermions la porte. Elle fait un peu d’hyper attachement.

    Maintenant qu’elle a fini de grandir nous décidons de commencer le canicross ! Les débuts sont laborieux, nous n’avons pas encore le matériel adéquat mais je sens que c’est une activité qui peut lui/nous plaire 😊.

    Nous avons continué les exercices préconisés par GOOD DOGGY qui fonctionnent très bien et nous ont permis de pouvoir laisser Loxen seule sans qu’elle hurle tout le temps.

    SEPTEMBRE 2016:

    Nous participons, Loxen et moi, à notre premier événement de canicross : c’est la révélation. Loxen adore courir après ses copains et me tracte tout le long ! Elle prend confiance en elle, s’éclate et je suis aux anges.

    DECEMBRE 2016:

    Première compétition de canicross, Loxen a encore bien progressé ! Elle a juste eu peur du monde à l’arrivée (et elle a toujours très peur quand il y a beaucoup de monde autour de nous) et ne voulait pas passer la ligne…

    Maintenant elle sait vraiment s’amuser avec nous et les autres chiens. Le seul problème c’est que parfois elle est tellement bien dehors qu’elle ne veut pas que l’on rattache la longe pour rentrer. Tout le monde nous dit qu’elle est méconnaissable. Je suis fière du chemin parcouru.

    A l’appartement nous devons juste gérer le fait qu’elle garde un peu trop son territoire : elle a tendance à aboyer toute personne qui passe la porte. Mais grâce aux exercices de GOOD DOGGY, aujourd’hui elle n’aboie plus que rarement et surtout quand elle est surprise.

    SEPTEMBRE 2017:

    Un an et demi que Loxen est avec nous. Elle ne se laisse pas caresser facilement par des inconnus mais aujourd’hui elle est capable de se laisser amadouer avec un peu de nourriture et de patience. Les personnes qu’elle connait depuis longtemps ont le droit à une jolie fête quand elle les revoit. Elle nous a fait encore quelques frayeurs ( un inconnu a ouvert la porte d’une résidence et à fait sortir Loxen et un autre chien qui étaient dans le hall. Je vous raconte pas la peur que nous avons eu avec l’autre maitresse pendant 4h avant qu’ils soient retrouvés dans Villeurbanne.). Elle est pleine de vie, câline, intelligente, très têtue, sportive et joueuse : elle est métamorphosée.

    L’éducation positive, l’amour des animaux, la patience, la confiance et la compréhension ont été les clefs pour qu’elle en soit là aujourd’hui.

    J’ai eu des moments où j’étais désespérée mais j’y ai toujours cru et aujourd’hui je suis vraiment heureuse de notre parcours.

    Merci à toutes les personnes qui nous ont aidé à en arriver là, merci à Manon de GOOD DOGGY pour ses précieux conseils, à toutes les bonnes âmes, ami(e)s et famille qui nous ont accompagnés dans nos recherches, aux copains pet sitters et à Loxen pour toutes les belles rencontres que l’on a faite et nos nouveaux amis !

    Une pensée particulière pour les nombreux jouets, doudous, babales, bouteilles en plastique, bouquins… qui ont donné leur intégrité pour permettre le plein épanouissement de Loxen.

    Avoir un chien c’est du travail, une nouvelle organisation et beaucoup de sueurs froides mais c’est une de mes plus belles aventures.

    crédit photo: @mans_dvg

    Sportivement,

    Share:
    CHIENS & CANICROSS, SPORTS

    LE CANICROSS

    Bonjour ! Je vous retrouve aujourd’hui après un petit temps de pause blogging 😊.

    Il y a une semaine, j’ai participé à mon deuxième canicross en compagnie de Loxen et je me suis dis qu’un petit article sur ce sport, un peu particulier, pouvait vous intéresser (et parce que j’ai  reçu beaucoup de questions sur mes premiers entrainements avec un chien ) ! 🐶🏃🏻‍♀️

    Vous pouvez d’ailleurs avoir un aperçu de la discipline dans ma dernière vidéo ci-dessous.

    J’ai découvert ce sport avant d’avoir ma chienne et le choix du Beagle (chien robuste, endurant et sportif) s’est fait en lien avec le canicross.

    Je pratiquais déjà la course à pied et je rêvais de pouvoir partager cela avec mon futur compagnon à quatre pattes. Nous ne voulions pas un chien qui prenait trop de place car nous nous déplaçons assez régulièrement en train. Et dans les chiens de taille moyenne (voir petit quand on sait le poids de loxen – 9 kg) et sportif, le beagle est parfait. Mais si vous voulez en savoir plus sur Loxen, je vous renvois vers cet article .

    BREF, nous récupérons Loxen à 8 mois et le jour de ses 11 mois nous faisions notre premier test de canicross.

    Notre premier canicross

    A ce moment là, nous n’avions pas encore le matériel adéquat. Mais nous sommes partis courir avec son harnais Julius, une petite laisse simple et nos baskets dans la campagne. Elle a couru avec nous assez facilement, s’arrêtant de temps en temps pour renifler. Mais ce n’était pas le bon matériel , les relances de Loxen nous « arrachait » le bras , courir avec une laisse dans la main ce n’est pas très pratique et son harnais n’était pas fait pour qu’elle tracte non plus. Nous avions fait un petit parcours de 3km et cela suffisait largement.

    J’ai demandé conseil sur un groupe Facebook, ils m’ont renvoyé vers le site Fenril. Et j’ai acheté ces trois éléments indispensables:

    Un baudrier (pour les humains), une ligne de trait (laisse type élastique) et un harnais de traction (pour le chien).

    Les premiers entrainements ensemble n’étaient pas toujours faciles, il y a certains endroits ou elle n’aime pas courir , où elle n’a pas envie.. Je ne l’ai jamais forcé. Je l’encourage, essaye de la relancer mais si je vois que vraiment elle ne veut pas, j’arrête. Je veux toujours que ça reste une activité positive.

    Nous habitons dans une grande ville alors difficile de courir dans les champs ou sur des terrains type cross. Loxen se met naturellement dans l’herbe dès qu’il y en a un peu, nous courrons dans des parcs, parfois dans des forets quand l’occasion se présente mais jamais elle n’a été blessé à force de courir sur le bitume.

    Le déclencheur pour elle, ça a été notre premier entrainement en groupe à Lyon. J’avais déjà remarqué qu’elle préférait courir après les copains que courir après la balle. Mais ça a été la révélation: elle s’est éclatée quand nous nous sommes mis à courir, elle s’est tout de suite mise en traction et a galopé tout le long, tant qu’il y avait des chiens devant elle.

    Par contre, je ne suis pas certaine que si un jour nous sommes première d’une course (ce qui est encore loin d’être le cas) elle continue de courir devant ! Elle préférerait attendre que les copains de derrière nous rattrape pour repartir 😜 (ma chienne est très fair-play !)

    Bien sur je vous parle de mon expérience, je vous partage ce que l’on m’a dit, comment Loxen l’a vécu. Chaque chien est différent, vos entrainements se feront aussi selon vos choix et vos convictions. J’ai aussi beaucoup aimé l’article de Bête de Course à propos de ses débuts en canicross.

    J’essaye d’hydrater Loxen ou je l’emmène se rafraichir dans l’eau, dès que possible. Malheureusement, elle est encore souvent stressée en ville et refuse, parfois, de boire. Heureusement, c’est une chose qui s’améliore et qui continuera de s’améliorer avec le temps. Elle a déjà tellement progressé depuis que nous l’avons adopté !

    Au niveau du temps de course, nous avons fait courir Loxen de manière progressive: 3-4km au début (elle était déjà habitué a courir avec d’autres chiens des après midi entier), puis 5-6km, ensuite 8km, 10km et maintenant elle est capable de courir 1h30 avec moi sans problème. Nous courrons aussi parfois « en libre » : c’est à dire que Loxen est lachée et nous suit en courant à son rythme et sans tracter (mais je fais ceci que dans des endroits loin de la circulation des voitures). Elle dort toujours bien après, mais 30min de sieste et c’est reparti 🎉. Elle n’a jamais boité ou eu l’air d’avoir des courbatures donc je pense que l’on s’y est bien pris !

    J’essaye toujours d’échauffer Loxen (même si elle ne comprend pas trop la notion de marche « tranquille »), puis on court et je finis à chaque fois par un « retour au calme ». Si je ne suis pas loin d’un parc à chien, je la lâche dedans afin qu’elle s’amuse avec quelques copains !

    Voilà, j’espère que cet article vous aura éclairé. Le mieux, si vous y avez accès, c’est de rejoindre un club et surtout n’hésitez pas à essayer.

    Si ça ne fonctionne pas dès le premier coup, persévérez un peu en changeant d’endroit ou de façon de faire 😀. Mais SURTOUT prenez toujours cela comme un moment de partage, de plaisir pour vous et pour votre chien. Le sport renforcera votre relation et ne peut vous faire que du bien ! (Pour vous, pour lui, votre tête et votre corps.)

    Je vous dis à très bientôt,

    Sportivement,

    Share:
    CHIENS & CANICROSS

    Chien des Villes

    Voilà 8 mois que nous avons récupéré Loxen, aujourd’hui j’avais envie d’écrire un petit bilan sur les choses qui ont changé depuis qu’elle a rejoint notre vie. De vous partager notre expérience sur la vie de mon Beagle (dont je suis complètement gaga) en appartement, dans une grande ville.

    8 mois qu’elle est arrivée dans notre vie et je ne m’imagine plus sans cette boule de poils à mes côtés.

    • Avoir un chien c’est avoir une super hygiène de vie:

    -Je fais une balade journalière d’une heure quasiment tout les jours,

    -Je me lève plus tôt et profites mieux de ma journée,

    -Je ne me sens jamais seule,

    -Je me suis fais plein de nouveaux copains et Loxen aussi !

    • Avoir un chien en ville c’est se promener et croiser beaucoup de monde dans les rues ou dans les transports en commun.

    Et parlons peu, parlons bien : UN CHIEN N’EST PAS UN OBJET PUBLIC !

    On ne le caresse pas gratuitement sans demander l’autorisation. Est ce que quand vous montez dans le tram je viens caresser votre sac à main ? Est ce que je viens toucher les cheveux de votre bébé ?

    Non mais sérieusement, des fois les gens font comme si je n’étais pas là et disent à leur enfant « vas y, va caresser le chien » alors que Loxen tremble sous mon siège. Et un jour ils porteront plainte parce qu’un chien agressera leur fils/fille !

    Bien sûr ils ne feraient jamais ça avec un American Staff mais comme c’est un petit Beagle les gens se le permettent. Et vraiment ça m’énerve.

    Donc s’il vous plait:

    -Avant de toucher un chien, ayez la politesse de demander.

    -Avant de laisser votre enfant courir après mon chien, posez vous la question « pourquoi le chien fuit dans l’autre sens et tremble de peur ? »

    -Quand un chien n’a pas envie de se faire caresser, ne le caressez pas !

    • Avoir un chien en ville, c’est avoir accès à des parcs avec des endroits réservés pour lâcher nos chiens sans laisse.

    Non mon chien n’est pas malheureux parce qu’il n’a pas de jardin. Loxen part courir et joue avec ses copains presque tout les jours, elle se dépense et s’est sociabilisée grâce au parc à chien.

    Non les parcs à chien ne sont pas des lieux de bagarres remplis de chiens méchants. Oui les staff sont majoritairement des chiens adorables et oui Loxen peut jouer avec des chiens de 50 kilos.

    • Avoir un chien en ville c’est (souvent) avoir un chien dans un appartemment.

    D’après mon expérience, un chien en appartement ou en maison passera le plus clair de son temps dans la même pièce que vous. Alors n’ayez pas peur d’en adopter un parce que vous craignez qu’il soit malheureux ! L’important pour le bien être de votre chien c’est de le sortir, de lui consacrer du temps et de le sociabiliser.

    Et puis, pensez vous qu’il préférera jouer dans un jardin qu’il connait par coeur ou partir courir dans un parc avec ses copains ?

    • Avoir un chien en ville c’est avoir plein de copains qui habitent dans le même quartier que nous !

    Loxen est capable de rester plus de 10 heures toute seule mais ce qui est génial, c’est qu’avec nos nouveaux amis du parc, nous nous entraidons pour garder nos chiens parfois le temps d’une soirée, d’un après midi ou d’un week end où nos poilus ne peuvent pas nous accompagner. Comme une personne qui prend une baby sitter pour son enfant , nous avons des supers nounous pour nos chiens. On se rend service et c’est l’occasion de faire des petits dej, des apéros ou des balades tous ensemble quand on récupère nos toutous !

    Je finirais cet article en disant que pour rien au monde je ne regrette d’avoir un chien. Même si c’est une nouvelle organisation pour beaucoup de choses: elle apporte bien plus de positifs dans ma vie que de contraintes (la sortir tard le soir, même quand il fait froid, organiser différemment ses vacances, être un peu moins libre parfois,..) !

    Elle a pris tellement de place dans mon coeur (difficile de la rater sur mes réseaux sociaux :-P) ! J’ai du mal à imaginer que certains chiens soient abandonnés et/ou battus.

    Vous pouvez suivre un peu plus de nos aventures sur Snapchat (margotdvg) et n’hésitez pas à me parler de votre expérience, à me poser des questions car je vous répondrais avec plaisir !

    A très vite !

    Share: