Follow:
Browsing Category:

VOYAGE

    SPORTS, VOYAGE

    Mon Semi Marathon à LAS VEGAS (GEICO ROCK’N’ROLL Marathon Series)

    Tout commence il y a un mois. J’ouvre ma boite mail et découvre avec stupéfaction que Groupe Expression m’invite à Las Vegas à l’occasion du Geico Rock’N’Roll Marathon.

    crédit photo: @capucineee

    Ce jour là, je croise tout mes orteils, doigts, jambes, bras et cheveux en espérant très très fort que la date corresponde avec mon planning d’infirmière.

    Et je vous raconte pas la danse de la joie que j’ai faite quand je découvre que ce blog trip de folie tombe pile poil pendant les vacances que j’avais posé en novembre.

    J’avais du mal à y croire. C’est pour cela que je ne vous en ai pas parlé sur les réseaux sociaux tant que je n’étais pas dans l’avion pour LAS VEGAS (BABYYYYY).

    Dans un autre article, je vous raconterai toutes les autres activités fabuleuses que j’ai pu faire dans cette ville incroyable.

    En attendant, je vais vous parler de mon deuxième semi marathon.

    crédit photo: @capucineee / Pose toi avec un plaid, du thé (ou une bière), des biscuits et bonne lecture !

    J’étais invitée à l’occasion du marathon mais ce n’est pas en un mois que j’allais préparer mon premier 42KM, c’est pourquoi je me suis incrite au semi. Mon deuxième semi.

    (Le premier je l’avais fais à  la run Disneyland Paris et je vous en parle ici).

    Comme je vous l’explique dans le vlog de cette deuxième journée à Vegas,

    (d’ailleurs si tu ne l’as pas encore vue elle est ici 👇🏻)

    Je ne cours pas encore beaucoup de longue distance sur route car pour le moment ce ne sont pas des courses qui m’attirent (à part quand elles sont fun ou dans un lieu insolite comme Disney ou Le rock’n’roll marathon de Las Vegas).

    J’aime me challenger sur la route en essayant de courir le plus vite possible et c’est pour le moment sur des distances comme le 10KM où je cherche à progresser. Je pense qu’ensuite j’aurais le temps de me challenger, sur 21 ou 42 KM, mais j’attends d’avoir encore plus d’expérience et plus d’attirance pour cela.

    Par contre courir 21KM pour le plaisir et le faire à Las Vegas ça ne me pose AUCUN soucis 😜.

    Prendre mon temps, faire des vidéos, profiter du paysage qui s’offre à moi: 21KM c’est parfait.

    merci @maudinettte pour la photo 😘

    La course tombait le deuxième jour sur place, le troisième jour de voyage.

    Il y a 9H de décalage horaire entre Lyon et Las Vegas.

    En plus, nous étions bien occupées pendant ce Blog Trip (et tant mieux !) donc je ne me suis pas beaucoup reposée.

    Le matin nous visitions DOWNTOWN et nous avions bruncher là-bas : j’ai pris une brioche pain perdue avec des fraises et de la crème fraiche c’était succulent. J’ai aussi craqué pour un Donut’s car ils avaient très bonne réputation. Mon coté gourmand et moi étions d’accord sur le fait que je ne pouvais pas rater cette occasion 😋.

    Sportive et Gourmande à Temps Plein (www.wooop.fr)

    Je suis une fille gourmande, je ne cherche pas à me priver quand je ne vois pas l’intérêt que je peux y trouver. Je ne suis pas une future championne olympique, je suis juste passionnée de la course à pied et je veux profiter de chaque bons moments que je peux rencontrer (chez moi ça passe aussi par la nourriture). J’aime manger, j’aime le sucré, j’aime le bon comme le mauvais gras. Voilà la vérité les gars je n’ai jamais compté les calories, fait de régime ou tenter d’avoir une alimentation parfaitement saine. Je fais attention à manger de tout, à chercher de bons ingrédients gourmands mais je craquerai toujours pour une crêpe au nutella quand l’occasion se présente (bon pas 15min avant de courir mais vous voyez l’idée ?).

    PASSONS A LA COURSE !

    Après deux heures de pause dans la chambre de l’hôtel, 30 min de préparation à tourner la vidéo , me changer, enfiler ma robe de princesse et réaliser deux couettes sur ma tête. La Go Pro autour du thorax, ma ceinture flipbelt autour de la taille pour y ranger mes lunettes ,la clef de chambre et mon portable : je suis fin prête ! (Oui parce que tête en l’air que je suis j’ai oublié mes lentilles à la sécurité de l’aéroport 😭)

    Nous allons à pied jusqu’au lieu de départ. Les routes étaient coupées pour nous et nous avancions dans les grands boulevards de Vegas. La nuit allait bientôt tomber (le soleil se couche à 16H30 au Nevada et c’est l’heure à laquelle nous prenions le départ) je vais donc courir au coucher du soleil.

    Je suis au couloir 2, mais chose pas très pratique, je devais remonter toute la file de coureurs qui s’étaient installés dans leur propre couloir. Nous étions TRÈS TRÈS nombreux (20 000 participants entre le Half et le Full Marathon).

    Après 10min passées à marcher, serrés comme des sardines 🐟, jusqu’à mon couloir je m’installe pour me préparer à courir.

    Je n’ai pas pu m’échauffer alors j’en profite pour sautiller sur place et me décoincer un peu.

    Quelques minutes avant le départ le speaker nous demande de faire une minute de silence en hommage aux attentats ayant eu lieu à Las Vegas. Puis un chanteur interprète l’hymne national américain. Je n’ai pas besoin de vous expliquer l’émotion ressentie à ce moment là.

    Après cet hommage, le départ est donné à coup de jet de flammes au dessus de l’arche de départ et de musique Rock’N’Roll 🎸🔥.

    Je sens déjà que mes jambes sont lourdes, jusque là je n’avais pas encore ressenti les effets du JetLag. J’ai l’habitude de vivre avec des horaires décalées à cause de mon boulot d’infirmière où j’enchaine nuits, jours et des moments avec peu de sommeil.

    J’ai déjà couru des lendemains de nuit au boulot sans avoir beaucoup dormi (voir pas du tout). Mais je n’avais pas réfléchi que, même quand je suis de nuit, je ne cours jamais à 3H du matin ou en plein milieu de la nuit ! Ce qui était le cas ce jour là : même si ma tête savait qu’il était 16H30, pour mon corps il était encore 1H30 du matin.

    1,2,3 LET’S GO !

    0-5KM : J’adore les Hotels/Casino de Las Vegas avec tout ces pays qui sont représentés (France, Italie, etc…) c’est magnifique, j’ai l’impression d’être dans un parc d’attraction !

    Je m’élance, je ne me sens pas trop mal, j’enclanche ma Go Pro et commence à remonter d’autres coureurs. Même si je ne cours pas au chrono, je veux être bien placée pour filmer, il n’y a pas de bouchons mais nous sommes nombreux et ce n’est pas très agréable.

    Le soleil commence à se coucher, c’est superbe.  Nous partons en direction de l’aéroport sur le grand Las Vegas Boulevard, je sens rapidement l’air sec du désert qui nous entoure, la température est quand à elle parfaite pour courir : ni trop chaud, ni trop froid.

    Le premier ravitaillement est passé. Je mets 23min à faire ces premiers kilomètres 😊.

    5-15KM : Je cours toujours de manière à être tranquille pour filmer, regarder le paysage, à essayer de comprendre les encouragements donnés en anglais. L’ambiance est génial ! Il y a des estrades installées régulièrement avec des chanteurs ou des morceaux de Rock diffusés par d’énormes enceintes. Nous courrons accompagnés de la musique quasiment tout le parcours. Des panneaux annonces les Miles ou les passages au 5-10-15KM. Il y a des ravitaillements liquides régulièrement et un ravitaillement solide à la moitié du parcours.

    Je passe le 10e kilomètre en un peu moins de 48min. Je sens mes jambes s’alourdir malgré que je ne cherche pas à courir vite. Je m’arrête pour boire et/ou manger à chaque fois. Je rigole avec les bénévoles sur ma tenue de princesse et je suis vraiment bien dans cette course. Même si je sens bien que mon corps lui préfèrerait dormir, j’ai le sourire et je profite de chaque instants passés dans cet univers bien différent de la France.

    Les américains sont tellement enjoués ! Le niveau est aussi très différent qu’en France, il ya beaucoup plus de personnes qui s’inscrivent pour le faire en marche/course. Je les croisais sur le parcours car nous courrions de part et d’autres du boulevard lorsque nous faisions demi tour. C’est beaucoup plus rare en France de croiser des personnes qui viennent pour marcher un 21KM.

    Il y a quelques autres personnes déguisées, l’ambiance fun est bien là ! Un monsieur me double en slip de bain, il y a des tutus de toutes les couleurs, d’autres princesses, des super héros, Elvis, …

    Je pense que pour ceux qui courent au chrono c’est à la fois facile et difficile. Facile car il n’y a que très peu de virages nous courrons sur de grandes lignes droites.

    parcours du semi

    Difficile car il y a un peu de faux plats et mentalement je trouve que ce n’est pas simple de courir tout droit pendant des kilomètres sans voir où l’on va faire demi tour (et en croisant les autres coureurs dans le sens inverse).

    Je passe le 15e KM en 1H15.

    15-21,4KM : J’ai les jambes de plus en plus lourdes et je ne digère pas bien le ravitaillement solide proposé par l’organisation. C’était une sorte de gel et je n’ai pas l’habitude d’en prendre, je me dis alors que même si je suis là comme touriste, ça ne veut pas dire que c’est le jour pour tester TOUTE la nourriture américaine 😂. J’ai une sorte de coup de chaud qui finit par passer.

    La ville est tellement illuminée la nuit ! Nous passons dans DownTown et je peux ainsi comparer la vue de jour à celle que j’ai en ce moment sous les yeux. Il y a une sauterelle géante qui avait été construite à l’occasion du festival Life Is Beautiful, qui est déjà impressionnante la journée, mais la nuit elle a des flammes qui sortent de ses antennes ! Je m’arrête pour prendre le temps de filmer ce spectacle atypique (à voir dans ce vlog).

    J’en profite pour continuer à filmer le parcours avec mon portable. Je l’avais rangé dans ma ceinture FlipBelt et je suis vraiment devenue adepte du concept. Elle ne me gène pas pour courir et c’est incroyable le nombre de choses qu’elle peut contenir !

    Je repars pour les 3 derniers kilomètres, on s’encourage entre coureurs. Je ressens mes jambes comme si elles étaient de bois, comme si j’avais fait un trail et que j’étais tétanisée suite à une grosse descente. C’est vraiment très dur mais je refuse de penser à ça, je suis trop heureuse d’être ici et d’avoir réussi à profiter de la course jusque là, pour laisser mes jambes me miner le moral !

    Alors même si j’ai l’impression de faire du surplace (ce n’est qu’une sensation même avec les jambes raides on avance toujours non ? 😝) j’enchaine les derniers kilomètres.

    J’arrive vers le Caesars Palace (mon hôtel lors de ce séjour à Las Vegas), le Bellagio et la ligne d’arrivée ce profil devant moi. Je vois la Tour Eiffel du Little Paris au loin et je pense à la France, que je suis en train de finir une course à 9000KM de mon pays et c’est vraiment cool.

    Les médailles sont trop belles !

    Voilà, j’ai fini ce semi marathon en 1H52min et je suis fière d’avoir tenu ces derniers douloureux kilomètres ! Tout les bénévoles nous félicitent. Pour les amoureux des chiffres, j’ai fini 1199e sur 19280 participants au semi, 317e féminines sur 11832 participantes.

    C’est une des courses les plus dures que j’ai vécu au niveau du ressenti: j’avais l’impression de ne pas avoir de cardio, les jambes ne répondaient pas bien dès les premiers kilomètres et m’ont lâché à la fin, j’ai eu un coup de chaud et l’air était très sec. Mais, c’était aussi une course extraordinaire, différente de toutes les autres que j’ai vécu. J’en ai pris plein les yeux, j’ai dépassé mes limites en courant malgré les difficultés ressentie. Même si je ne cherchais pas la performance, j’ai appris une nouvelle leçon sur le running.

    RÉCUPÉRATION:

    J’ai à nouveau un coup de chaud, mais j’avance car il faut que je regagne l’hôtel rapidement pour rejoindre Maud, Capucine et Géraldine : nous avions RDV au Bellagio pour un spectacle du Cirque du Soleil et je ne veux pas rater ça !

    Arrivée dans ma chambre, je sens que je fais une légère hypoglycémie alors je mange un sachet de bretzel salés que nous avions eu au ravitaillement à la Finish Zone.

    Mon mal de ventre ne passe toujours pas et pour la première fois de ma vie sportive j’ai la nausée .

    Je découvre les conséquences du JetLag sur une course officielle, je me sens vraiment mal et je mets bien deux heures à aller mieux. (Je pense que c’est la beauté du spectacle du Cirque du Soleil, d’être assise au frais dans la salle et la bière que l’on m’a offerte qui m’ont aidé à aller mieux) 😛.

    Si je peux vous donner des conseils, sur une course à l’autre bout du monde avec un bon décalage horaire, c’est de venir au moins une semaine avant pour habituer votre corps à ce nouvel environnement. De manger ce que vous avez l’habitude de prendre en France quand vous courrez. De faire au moins un run de décrassage dans le pays pour vous rendre compte des conditions climatiques et pour familiariser vos jambes avec le nouveau sol qu’elles foulent.

    crédit photo: @capucineee

    Voilà j’espère que ce compte rendu vous a plu !

    Il y a plein d’autres Rock‘N‘Roll Marathon d’organiser dans le monde, j’espère qu’ils viendront bientôt en France nous partager leur bonne humeur et l’ambiance Rock qu’ils ont instauré sur leur parcours aux US 😎.

    Merci à Géraldine de m’avoir accompagnée jusqu’au départ de la course car j’avais peur de me perdre en y allant. Merci Maud d’être venue m’encourager (même si je ne t’ai pas vue) !

    Merci Capucine pour tes mots d’encouragement et merci les filles pour vos sourires et votre soutien après la course !

    Merci à tous pour vos commentaires sur les réseaux sociaux et les messages privés.

    Merci de me suivre et de me lire : c’est grâce à vous si je peux vivre de si belles aventures sportives à des milliers de kilomètres de la France !

    À très vite pour la suite avec un autre article sur nos activités à Las Vegas !

    Vous pouvez visionner mes vlogs de ce Blog Trip sur ma chaine Youtube et n’hésitez pas à vous abonner, à commenter, à liker ! C’est toujours très motivants d’avoir des retour de ses lecteurs ☺️.

    Merci Groupe Expression pour ces quelques jours à Las Vegas,

    Sportivement,

    Share:
    SPORTS, VOYAGE

    BYPHASSE IRON GIRL NICE

    Pour ceux qui me suivent depuis un petit moment, vous n’avez surement pas raté que j’organise des sessions de course à pied à Lyon en tant qu’ambassadrice de la belle association du Happy Running Crew.

    crédit photo: @adrien_aem

    Chloé a lancé le Hashtag #HappyRunninCrew sur instagram, il y a trois ans, regroupant tout ceux qui courent pour le plaisir et avec le sourire ! Depuis, une jolie communauté est née puis une association et finalement, nous, les ambassadeurs au quatre coins de la France :-).

    La marque Byphasse a proposé à Chloé de monter une team à l’occasion du Byphasse Iron Girl Nice et c’est ainsi que je me suis retrouvée, dans un avion, en direction de cette jolie ville que je n’avais jamais eu l’occasion de visiter !

    La course se déroule pendant l’Iron Man de Nice et j’étais vraiment pressée de voir les Triathlètes à l’oeuvre ! Une occasion en or de découvrir de mes propres yeux comment se déroule cette épreuve sportive exceptionnelle: 3,8 KM de natation, 180KM de vélo et 42KM de CAP.

    crédit photo: @adrien_aem

    A peine arrivée à Nice que nous nous rendons sur le village de l’IronMan récupérer nos dossards. Le village est remplie de stands liés au Triathlon et je me retiens d’y faire à tour car cela ne plairait pas à mon banquier !

    La promenade des anglais était toute ammenagée à l’occasion de ce triathlon et difficile d’imaginer qu’un an auparavant un drame s’y déroulait.. C’est d’ailleurs la première fois qu’un événement y était à nouveau organisée depuis ce jour affreux.

    Nous arrivons au stand et je découvre avec surprise que toute personne inscrite recevait un ENORME sac Byphasse avec des produits FULL SIZE de la même marque à l’intérieur.

    Rappelons que l’inscription est à 10 euros, que 2euros sont reversés à l’association INDIGO (association du Centre Hospitalier de Nice dont le but est d’améliorer la qualité de vie des enfants hospitalisés dans le service d’hémato-oncologie), que nous courons 5KM sur le parcours du marathon de l’Iron Man, que nous recevons un T-Shirt (en coton mais quand même) et une jolie médaille de Finisher. Il y a un même : un ravitaillement (pas du tout obligatoire pour 5km), des bénévoles à perte de vue ET des photographes. Il y a aussi une puce de chronométrage sur mon dossard et un sac de ravitaillement à la fin du parcours. Pour SEULEMENT 10 euros. Et de part mon expérience je peux vous assurer que ce n’est pas chère du tout pour tout ce que l’on y gagne !

    crédit photo: Yoann Rochette Photographie

    L’ambiance avant, pendant et après la course était génial car il y avait déjà beaucoup de monde de présent pour encourager les IronMan !

    LA COURSE:

    Jusqu’au jour J je ne savais pas encore si j’allais courir en mode course entre copines ou si j’allais tout donner pour faire baisser mon chrono officiel sur 5KM.

    Je vous avoue que comme nous avions la chance, en tant qu’invitées par Byphasse, de partir TOUT DEVANT (oui comme les championnes), c’était l’occasion idéale de me lancer sur un 5KM rapide !

    3,2,1 LET’S GOOOO.

    Je m’élance, très vite, pour me placer devant et après quelques bousculades (oui c’est souvent la guerre les débuts de course avec les championnes 😆) je me retrouve , pour la première fois de ma vie, dans le peloton de tête d’une course. C’est incroyable de se retrouver devant dans une course de 540 participantes.

    crédit photo: @adrien_aem

    Ces filles, devant moi, avaient un certain niveau; je ne les connaissais pas mais la première torche la course en 17’56 » (tranquille mimile).

    Je me calme, tout de même, car même si ce n’est « que » 5km c’est une course difficile lorsque l’on veut courir vite.

    Sur ce genre de course: il faut trouver un rythme où vous n’avez pas le temps de vous endormir mais vous ne devez pas non plus perdre toute votre énergie sur les premiers kilomètres.

    Pendant que je cherchais mon allure, je me fais rattraper par Floriane, une abonnée trop forte, qui me motive en passant (trop gentille 😃 !). Je finis par trouver mon rythme et je me concentre sur ma course.

    Je commence à sentir le soleil qui tape sur ma nuque et la chaleur étouffante qui me donne la sensation de courir dans un four. Mais je pense aux athlètes qui parcourent 180km de vélo dans les mêmes conditions que moi et je me dis que je peux bien souffrir une vingtaine de minutes. Je relance ma course.

    crédit photo: @adrien_aem

    Arrivée au ravitaillement je n’en prends pas. Je ne veux pas m’arrêter car il serait impossible pour moi de repartir à la même vitesse. J’emprunte le virage, très serrée, qui se trouve à côté du ravito (la course était un aller retour sur la promenade des anglais).

    Là, c’est aussi un moment où il faut relancer et ce n’était pas si difficile grâce aux encouragements des copines que je croise de l’autre coté de la barrière. Elles aussi allaient bientôt faire demi tour sur la promenade. C’est ainsi que j’ai croisé Laurie pas très loin derrière moi, Aurore, Chloé qui était en train de faire une course de folie (elle s’attendait à faire 27min mais a couru en 23 !), Camille qui l’accompagnait, Margot et Tiffany qui partageait cette course avec sa meilleure amie ! ❤️

    Je commence à souffrir au kilomètre 4 et me cale derrière une fille pour quelques mètres avant de me réveiller (eh cocotte il te reste seulement un kilomètre à parcourir là ! ) et je relance une dernière fois pour la fin. Je double et me fais doubler sur les derniers mètres et puis c’est l’arrivée 🙋🏻 . S O U L A G E M E N T.

    crédit photo: @adrien_aem / Là j’étais moins fraiche qu’au départ et ça se voit 😂

    Je regarde mon chrono: j’ai battu mon record personnel sur cette distance de plus d’une minute 30 ! J’ai couru en 20min20s pour 21min51s la dernière fois 🎉.

    J’apprends par la suite que je suis dixième, je suis tellement heureuse. Ca fait mal, c’était dur mais je suis ravie de ne pas avoir lâché et d’y avoir cru 💪🏻.

    Ensuite, j’ai attendu mes copines ambassadrices, qui n’ont pas tardé à arriver, nous sommes toutes très contente de cette course ! 👯

    crédit photo: @adrien_aem

    Nous avons ensuite été déguster un super Brunch dans Nice au Joya LIFESTORE.

    La fin de journée s’est déroulée à encourager les athlètes, à tremper les pieds dans l’eau et à profiter de ces derniers moments ensemble avant le retour dans nos villes respectives. (😔 bah oui c’était déjà la fin !)

    Je vous laisse avec ma vidéo Vlog de ce week end Sportif et je vous dis à très vite dans un prochain article ! (N’hésitez pas à vous abonner sur Youtube ça me ferait très plaisir 😁).

    Sportivement,

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    Share: