Follow:
Browsing Tag:

happyrunningcrew

    SPORTS, VOYAGE

    BYPHASSE IRON GIRL NICE

    Pour ceux qui me suivent depuis un petit moment, vous n’avez surement pas raté que j’organise des sessions de course à pied à Lyon en tant qu’ambassadrice de la belle association du Happy Running Crew.

    crédit photo: @adrien_aem

    Chloé a lancé le Hashtag #HappyRunninCrew sur instagram, il y a trois ans, regroupant tout ceux qui courent pour le plaisir et avec le sourire ! Depuis, une jolie communauté est née puis une association et finalement, nous, les ambassadeurs au quatre coins de la France :-).

    La marque Byphasse a proposé à Chloé de monter une team à l’occasion du Byphasse Iron Girl Nice et c’est ainsi que je me suis retrouvée, dans un avion, en direction de cette jolie ville que je n’avais jamais eu l’occasion de visiter !

    La course se déroule pendant l’Iron Man de Nice et j’étais vraiment pressée de voir les Triathlètes à l’oeuvre ! Une occasion en or de découvrir de mes propres yeux comment se déroule cette épreuve sportive exceptionnelle: 3,8 KM de natation, 180KM de vélo et 42KM de CAP.

    crédit photo: @adrien_aem

    A peine arrivée à Nice que nous nous rendons sur le village de l’IronMan récupérer nos dossards. Le village est remplie de stands liés au Triathlon et je me retiens d’y faire à tour car cela ne plairait pas à mon banquier !

    La promenade des anglais était toute ammenagée à l’occasion de ce triathlon et difficile d’imaginer qu’un an auparavant un drame s’y déroulait.. C’est d’ailleurs la première fois qu’un événement y était à nouveau organisée depuis ce jour affreux.

    Nous arrivons au stand et je découvre avec surprise que toute personne inscrite recevait un ENORME sac Byphasse avec des produits FULL SIZE de la même marque à l’intérieur.

    Rappelons que l’inscription est à 10 euros, que 2euros sont reversés à l’association INDIGO (association du Centre Hospitalier de Nice dont le but est d’améliorer la qualité de vie des enfants hospitalisés dans le service d’hémato-oncologie), que nous courons 5KM sur le parcours du marathon de l’Iron Man, que nous recevons un T-Shirt (en coton mais quand même) et une jolie médaille de Finisher. Il y a un même : un ravitaillement (pas du tout obligatoire pour 5km), des bénévoles à perte de vue ET des photographes. Il y a aussi une puce de chronométrage sur mon dossard et un sac de ravitaillement à la fin du parcours. Pour SEULEMENT 10 euros. Et de part mon expérience je peux vous assurer que ce n’est pas chère du tout pour tout ce que l’on y gagne !

    crédit photo: Yoann Rochette Photographie

    L’ambiance avant, pendant et après la course était génial car il y avait déjà beaucoup de monde de présent pour encourager les IronMan !

    LA COURSE:

    Jusqu’au jour J je ne savais pas encore si j’allais courir en mode course entre copines ou si j’allais tout donner pour faire baisser mon chrono officiel sur 5KM.

    Je vous avoue que comme nous avions la chance, en tant qu’invitées par Byphasse, de partir TOUT DEVANT (oui comme les championnes), c’était l’occasion idéale de me lancer sur un 5KM rapide !

    3,2,1 LET’S GOOOO.

    Je m’élance, très vite, pour me placer devant et après quelques bousculades (oui c’est souvent la guerre les débuts de course avec les championnes 😆) je me retrouve , pour la première fois de ma vie, dans le peloton de tête d’une course. C’est incroyable de se retrouver devant dans une course de 540 participantes.

    crédit photo: @adrien_aem

    Ces filles, devant moi, avaient un certain niveau; je ne les connaissais pas mais la première torche la course en 17’56 » (tranquille mimile).

    Je me calme, tout de même, car même si ce n’est « que » 5km c’est une course difficile lorsque l’on veut courir vite.

    Sur ce genre de course: il faut trouver un rythme où vous n’avez pas le temps de vous endormir mais vous ne devez pas non plus perdre toute votre énergie sur les premiers kilomètres.

    Pendant que je cherchais mon allure, je me fais rattraper par Floriane, une abonnée trop forte, qui me motive en passant (trop gentille 😃 !). Je finis par trouver mon rythme et je me concentre sur ma course.

    Je commence à sentir le soleil qui tape sur ma nuque et la chaleur étouffante qui me donne la sensation de courir dans un four. Mais je pense aux athlètes qui parcourent 180km de vélo dans les mêmes conditions que moi et je me dis que je peux bien souffrir une vingtaine de minutes. Je relance ma course.

    crédit photo: @adrien_aem

    Arrivée au ravitaillement je n’en prends pas. Je ne veux pas m’arrêter car il serait impossible pour moi de repartir à la même vitesse. J’emprunte le virage, très serrée, qui se trouve à côté du ravito (la course était un aller retour sur la promenade des anglais).

    Là, c’est aussi un moment où il faut relancer et ce n’était pas si difficile grâce aux encouragements des copines que je croise de l’autre coté de la barrière. Elles aussi allaient bientôt faire demi tour sur la promenade. C’est ainsi que j’ai croisé Laurie pas très loin derrière moi, Aurore, Chloé qui était en train de faire une course de folie (elle s’attendait à faire 27min mais a couru en 23 !), Camille qui l’accompagnait, Margot et Tiffany qui partageait cette course avec sa meilleure amie ! ❤️

    Je commence à souffrir au kilomètre 4 et me cale derrière une fille pour quelques mètres avant de me réveiller (eh cocotte il te reste seulement un kilomètre à parcourir là ! ) et je relance une dernière fois pour la fin. Je double et me fais doubler sur les derniers mètres et puis c’est l’arrivée 🙋🏻 . S O U L A G E M E N T.

    crédit photo: @adrien_aem / Là j’étais moins fraiche qu’au départ et ça se voit 😂

    Je regarde mon chrono: j’ai battu mon record personnel sur cette distance de plus d’une minute 30 ! J’ai couru en 20min20s pour 21min51s la dernière fois 🎉.

    J’apprends par la suite que je suis dixième, je suis tellement heureuse. Ca fait mal, c’était dur mais je suis ravie de ne pas avoir lâché et d’y avoir cru 💪🏻.

    Ensuite, j’ai attendu mes copines ambassadrices, qui n’ont pas tardé à arriver, nous sommes toutes très contente de cette course ! 👯

    crédit photo: @adrien_aem

    Nous avons ensuite été déguster un super Brunch dans Nice au Joya LIFESTORE.

    La fin de journée s’est déroulée à encourager les athlètes, à tremper les pieds dans l’eau et à profiter de ces derniers moments ensemble avant le retour dans nos villes respectives. (😔 bah oui c’était déjà la fin !)

    Je vous laisse avec ma vidéo Vlog de ce week end Sportif et je vous dis à très vite dans un prochain article ! (N’hésitez pas à vous abonner sur Youtube ça me ferait très plaisir 😁).

    Sportivement,

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    Share:
    SPORTS

    Ma première saison de Cross Country

    Bonjour à tous,

    Aujourd’hui je vous retrouve dans un article où je vous partage mon ressenti sur ma toute première saison de cross !

    Comme je l’expliquais dans un précédent post, j’ai commencé l’athlétisme en club FFA il y a seulement un an et demi. La première année je n’ai couru que deux cross mais cette fois ci j’ai essayé d’en faire le plus possible durant la saison hivernale.

    Le cross-country est une des épreuves de l’athlétisme qui consiste en une course nature. Il s’agit d’une épreuve hivernale dont les distances sont plus ou moins longues, de quatre à douze kilomètres selon les catégories d’âge et le niveau de la compétition.

    Le cross-country regroupe plusieurs courses, mais qui sont toutes organisées sur des parcours balisés. Lorsque la distance à parcourir lors de la course est une longue distance ou que le chemin n’est pas sécurisé, on parlera de trail. Plus généralement, le cross se déroulera pendant l’hiver et le trail pendant l’été.

    Malgré une pratique à haut niveau, le cross-country est aussi pratiqué comme préparation hivernale aux épreuves de fond.

    Les courses ont généralement lieu dans des plaines et/ou des bois. L’IAAF recommande que les parcours soient couverts d’herbe et possèdent des terrains vallonnés avec des virages fréquents mais lisses. Les parcours forment une ou plusieurs boucles, avec une longue ligne droite au début et une autre menant à la ligne d’arrivée. (source wikipédia)

    Photographie de mes petits pieds par @mans_dvg

    Les cross sont donc des courses exigeantes, qui demandent beaucoup de résistance et qui aident à développer de très bonnes capacités chez les coureurs.

    Cette saison hivernale m’a permis de me motiver à courir malgré le froid, la nuit et autres difficultés rencontrées d’octobre à février.

    L‘une des choses que j’ai le plus travaillé est mon mental : ces courses sont tellement dures ! Je me retrouvais généralement dans la deuxième moitié du peloton de coureurs, les relances, les virages, les obstacles m’ont demandé beaucoup d’effort pour ne rien lâcher pendant la course.

    Ce qui me permettait de tenir c’est aussi: l’idée de la progression que je ressentirais à la fin de la saison. J’ai hâte de voir si j’aurais des résultats positifs lors de mes prochaines courses sur route !

    Je suis sortie de ma zone de confort, j’ai repoussé mes limites et j’ai appris à m’adapter aux différents terrains accidentés (apprendre à relancer suite à une bute, un obstacle ou un gros virage mais aussi apprendre à s’économiser pour tenir la course).

    photographie de mon saut super impressionnant par @mans_dvg

    Il faut savoir aussi que l’ambiance lors des cross est géniale ! Comme la course se déroule sur une « petite » surface, remplie de boucles plus ou moins longues, on peut suivre quasiment tout le circuit et s’encourager en passant d’un virage à l’autre. Et ça, ça donne du pep’s quand on est en plein effort sportif !

    Même si c’est difficile, même si je ne suis pas dans les premières, je ne regrette pas du tout d’avoir fait toutes ces courses. Et je vous encourage à vous inscrire à l’un d’eux ! (vous n’êtes pas obligé d’être licencié FFA, il y a des courses « open » pour les non licenciés)

    Voilà, j’espère que cette nouvelle vidéo et cet article sur les cross vous auront plu, j’adore partager tout ça avec vous !

    Sportivement,

    Share:
    SPORTS

    Les vrais/faux coureurs.

    Mercredi, je suis partie courir avec mes amies. Nous avions entrepris de grimper jusqu’à la superbe basilique Notre-Dame de Fourvière.

    Notre joyeux groupe est composé de filles (canons ! :-P) ayant différents niveaux en course à pied.

    Mais il est formidable car nous nous entraidons, soutenons et encourageons.

    Parmis ces runneuses, il y a une débutante: elle court régulièrement depuis quelques mois.

    Il était donc normal qu’elle éprouve plus de difficultés à monter tout ces escaliers. Mais elle est forte mentalement, c’est une fille déterminée: quitte à marcher elle atteindrait Fourvière !

    Cependant, pour essayer de gâcher ce beau défi que nous nous étions lancé, nous pouvions compter sur les passants râleurs.

    Quelle joie, pour mon amie, d’entendre l’un d’eux lancer une pique gratuite: « il y en a marre de ces faux coureurs ! » (en parlant de mon amie qui marchait dans les escaliers)

    ??? PARDON ???

    Je vais te répondre mon gars !

    Il n’y a pas de vrais ou de faux coureurs. A partir du moment où une personne chausse ses baskets et part faire un footing, devine quoi ? ELLE COURT !

    Et au lieu de râler, tu devrais l’encourager ! En tant que « sportif » tu devrais être content de voir d’autres personnes partager la même passion que toi ;-).

    Etre sportif c’est avoir des valeurs éthiques, c’est avoir du RESPECT pour ses semblables (qu’ils courent plus ou moins vite que toi).

    Au contraire de ta remarque désobligeante et non constructive, tu devrais pousser mon amie à se dépasser, à reculer ses limites. Tu devrais avoir un esprit d’équipe ! Tu penses qu’entre ta réflexion à deux balles et un « ALLER C’EST BIEN, FONCE ! » laquelle de ces deux phrases la reboostera ?

    Si tu avais un esprit sportif, tu serais tolérant envers les personnes qui débutent.

    Réfléchis donc à ça:

    « Personne n’est obligé de faire du sport. On en fait parce qu’on le veut bien, parce qu’on en éprouve du plaisir ou qu’on en recherche son épanouissement. Par cette pratique, on se réalise dans le cadre d’un idéal sportif dont on est responsable. Il appartient à chacun d’être le porteur de cet idéal et de l’exprimer par son comportement. La générosité s’exprime dans l’effort, dans la volonté de dépassement de soi. Elle s’exprime aussi par rapport aux autres dans son attitude, dans son engagement. » www.frsel.be

    Nous sommes tous des coureurs, avec notre propre histoire sportive, notre propre allure et nos propres objectifs.

    Acceptes le et sois fier de tout les runners que tu croises. Le sport est école de vie, le sport nous donne de belles valeurs, nous aide à être en bonne santé, nous fait rencontrer de belles personnes et nous apprends à dépasser nos limites.

    Le sport nous apprend la loyauté, le respect, le contrôle de soi, le dépassement de soi et le plaisir de pratiquer notre discipline en s’épanouissant.

    A ton avis, avec ton comportement, tu penses être plus sportif qu’elle ?

    J‘espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à me donner votre avis.

    A très vite,

    Sportivement,

    cropped-IMG_5224-1.jpg

    Share: