Follow:
Browsing Tag:

résolutions

    LIFESTYLE, SPORTS

    Comment j’allie travail et sport ?

    Bonjour tout le monde ! Me voici avec un nouvel article 😀.

    Il y a une question que l’on me pose régulièrement:

    Comment tu fais pour travailler et faire « autant » de sport ?.

    crédit photo: @cams_dvg

    Sachez que c’est un rythme à prendre, une organisation et de la motivation.

    Pour remettre dans le contexte: Je suis infirmière, j’ai un planning particulier où j’ai eu l’occasion de tester trois types de roulement:

    • un roulement de jour où je travaillais de 6H30 à 15H ou de 12H50 à 20H30
    • Un roulement de jour en 12H où je travaille de 7H30 à 20H
    • Un roulement de nuit en 12H où je travaille de 19H30 à 8H

    Bien sûr, je n’ai pas d’enfants et par conséquent pas d’autres emplois du temps à gérer. Je ne peux donc pas donner mon avis là dessus.

    Je vais vous parler de MON expérience de salariée qui doit aussi gèrer les sorties et l’épanouissement de son chien (et c’est déjà une petite organisation 😝).

    Quand j’étais étudiante ou au tout début d’activité professionnelle, j’ai cherché à m’organiser pour faire du sport car cela a toujours été une de mes priorités.

    J’ai donc trouvé plusieurs astuces.

    La première qui m’aide à tenir mon planning sportif c’est de remplir mon agenda (un bullet journal plus exactement) , il est loin d’être beau car ce n’est pas mon objectif (pour celles ou ceux qui connaissent le principe) tout ce que je lui demande c’est d’être efficace pour m’aider à organiser ma vie.

    Dans chacune des cases qui correspond à un jour,  j’écris quand j’aimerais faire tel ou tel type d’entrainement (HIIT, course à pied, vélo ou natation). Et simplement de lire et voir ce que j’ai prévu sur ma semaine me rassure et m’aide à tenir mes objectifs.

    Je choisis quel sport je vais faire en fonction de ma journée de boulot: si je suis du soir, de nuit ou du matin etc. Il y a des jours où il sera impossible d’aller nager car je travaille sur les horaires d’ouverture de la piscine, des jours où je ne pourrais pas aller à l’athlétisme car je commence trop tôt ma nuit ou finit trop tard,… J’organise mes journées au fur et à mesure , j’adapte si j’ai des imprévus, je reporte au lendemain ce que je n’ai pas pu faire et ainsi de suite.

    Quand je suis en 12H et que je finis à 20H, il est plus facile pour moi de retourner courir l’été car il ne fait pas encore nuit. Je rentre,  j’évite de penser au canapé qui m’attend, je m’habille et souvent je vais courir avec Loxen (ainsi elle se dépense en même temps que moi).

    crédit photo: @cams_dvg

    J’ai la chance d’avoir des douches dans mon vestiaire au boulot, alors parfois je décide de m’y rendre en courant et de rentrer de la même manière, ainsi, je fais mon sport et même si je n’ai pas toujours une grande motivation pour y aller, je ne me suis pas donnée le choix.

    Parce que soyons d’accord, le plus dur c’est quand on arrive chez soi, après notre longue journée de travail et que l’on a le malheur de poser nos fesses sur le canapé. LA c’est le moment le plus difficile pour se remotiver.

    Une autre de mes astuces c’est que je suis inscrite dans un club d’athlétisme où j’ai deux entrainements sur piste par semaine. Je me suis engagée donc dès que mes horaires de boulot me permettent d’y aller j’y vais.

    Ensuite, je me donne des objectifs de course ! (Ou des objectifs de quoi que ce soit en lien avec le sport). Le fait d’avoir une échéance me donne l’énergie de me tenir à un programme d’entrainement. Et donc à trouver la motivation de faire du sport après le boulot.

    Je me suis rendue compte que le plus difficile c’est de commencer mais il faut aussi réussir à tenir le rythme que l’on s’impose. Réussir à garder la motivation qui nous a fait démarrer.

    Tout est une question de motivation. Par exemple: la motivation d’enfiler ses baskets après une journée de boulot (moi aussi parfois je l’ai pas).

    Alors je regarde la situation et je me demande: « est ce que je suis trop fatiguée ? » Si la réponse est OUI, je m’écoute. Mais si la réponse est NON, je m’habille et je sors courir.

    Je l’avais déjà expliqué dans un de mes anciens articles mais, parfois, juste prendre le temps de s’habiller en tenue de sport nous aide à aller courir. Une fois que nos lacets de baskets sont noués: difficile de se dire que l’on a fait tout cet effort pour rien et de retourner se rasseoir sur le canapé pour ne plus en sortir, non ?

    Les autres questions que je me pose sont: « pourquoi j’ai besoin de faire du sport ? » , « Quels sont mes objectifs ? », et « Pourquoi j’ai commencé ? ».

    Une des réponses à ces questions vous aidera peut être à trouver la petite pointe de motivation manquante pour sortir courir.

    crédit photo: @cams_dvg

    Pour en revenir au sport et au travail:

    Peut être qu’il vaut mieux se maintenir à une sortie par semaine pendant des mois que de s’obliger à y aller trois fois par semaine. Si vous avez du mal à tenir le rythme boulot+sport au début à quoi bon se décourager et finir par ne plus y aller ? Parfois, revoir ses objectifs à la baisse pour les tenir peut être une bonne solution. Ensuite, quand on se rend compte qu’y aller une à deux fois par semaine est devenu facile, vous pouvez augmenter les entrainements, jusqu’à atteindre le nombre de fois qui vous convient.

    Je pense qu’il ne faut pas trop en demander à notre corps pour qu’il s’habitue aux nouvelles routines qu’on lui impose. La course à pied est un sport de patience : les résultats et la progression arriveront toujours si vous vous donner les moyens de le faire. On ne devient pas coureur régulier à 3, 4 ou 5 entrainements par semaine en un mois. C’est un travail à long terme avec des hauts et des bas.

    J’espère que cet article vous plaira et vous aidera,

    A très vite,

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    Share:
    HUMEURS

    Aimez-vous

    En grandissant (parce que oui je suis une très vieille personne 😜), je me suis rendue compte qu’une des choses les plus dures à faire dans ma vie était d’apprendre à m’aimer.

    photographiée par @delphine2lyon

    Pourquoi c’est si dure de s’aimer ? D’accepter la personne que l’on est ?

    Je me suis aussi rendue compte que si je voulais un jour arrivée à être heureuse en couple, il fallait que je passe par l’étape d’arrivée à être heureuse avec moi même.

    Et c’est là que je me suis mise plus sérieusement au sport, à instagram et que j’ai décidé de prendre du temps pour apprendre à m’accepter.

    Sur l’échelle de l’estime de soi, j’étais à ce moment là à un beau 1/10 ( 1 parce que quand même je venais d’être diplômée et de trouver mon nouveau boulot). Score qui n’avait pas beaucoup bouger depuis l’âge de 13 ans.

    J’ai appris que dans la vie tout n’est pas blanc ou noir. La vie est belle et cruelle parce qu’elle est faite de nuances de gris. On apprends de nos erreurs et nous évoluons avec elle, on ne devient pas une mauvaise personne parce que l’on a fauté, parce que nos mots ont dépassés nos pensées et que l’on a oublié de tourner la langue 7 fois dans notre bouche avant de parler.

    On ne devient pas obèse parce que l’on a mangé gras, on ne devient pas une mythomane parce que l’on a mentit quelques fois. Nous prenons tous des chemins différents, nous échouons, réussissons et nous évoluons chacun à notre vitesse.

    La vie est interessante parce que chaque être humain est unique.

    photographiée par @delphine2lyon

    Je me suis donc remise plus intensément au sport pour prendre confiance en moi, pour me donner des défis, pour accepter mon corps en prenant soin de lui. Ca a fonctionné puisque je me sens mieux physiquement.

    Mais il n’y a pas que l’acceptation physique de soi même. Je pense que pour s’aimer il faut apprendre à accepter qui on est au fond de nous. Arrêter de se cacher, d’avoir peur de se dévoiler.

    Pendant très longtemps, après m’être sentie rabaissé par diverses personnes et durant de nombreuses années, je me suis sentie inintéressante. Je ne comprenais pas que des gens puissent m’apprécier et vouloir être amis avec moi puisque je pensais ne pas être digne de l’amitié de quelqu’un (pas assez drôle, pas assez cultivée, pas assez belle, pas assez cool, trop ennuyante, etc).

    Et puis, en m’entourant de merveilleuses personnes, j’ai appris à me rendre compte que je ne pouvais pas plaire à tout le monde mais que cela ne m’empêchait pas de rencontrer des gens qui m’aiment pour celle que je suis, qui aiment passées du temps avec moi et qui m’ont appris à apprécier un peu plus mon caractère.

    L’estime de soi est tellement importante pour s’épanouir dans la vie !

    photographiée par @mans_dvg

    Ce n’est pas parce que l’on a des petits seins que l’on est moche. Ce n’est pas parce que je ne suis pas cultivée sur tout les grands films classiques français que je n’ai pas des conversations intéressantes. Ce n’est pas parce que je suis trop sensible que je suis mauvaise infirmière.

    Un « défaut » (entre guillemet parce que ce n’est pas un défaut de ne pas tout savoir sur tout, ce n’est pas un défaut aux yeux de tout le monde d’avoir des petits seins ou d’être sensible: c’est notre regard sur la chose en question qui décide de ce qui est un défaut ou non #instantphilo) ne change pas tout et ne nous rend pas nulle ou moche !

    J’ai remarqué aussi que si l’on veut bien croire que l’on peut plaire, on attire plus le regard ! Faites le test à une soirée où vous êtes mal dans votre peau: si vous restez accoudée au bar à vous lamenter en pensant que vous êtes la fille la plus inintéressante de la soirée: les gens le remarqueront. Ils seront moins tournés vers vous (en même temps: est ce que vous iriez parler à une personne faisant la tête devant sa bière ? ou à la fille plus sûre d’elle en train de chercher à rigoler avec d’autres personnes et se sentant bien dans sa peau ?)

    Par contre si vous souriez, dansez, papotez en aillant l’air cool et détendue, vous feriez bien plus de rencontres à la soirée ! Une personne qui s’accepte telle qu’elle est d’un seul coup plus intéressante ! (même si au fond vous avez l’impression que vous êtes trop moulée dans votre petite robe noire ou que vos blagues sont nulles: oubliez quelques secondes ces doutes, pensez que vous êtes cendrillon jusqu’à la fin de la soirée et tout ira mieux !)

    C’est bête mais tellement vrai.

    photographiée par @delphine2lyon

    Arrêtez de rechercher l’acceptation de vous même par le regard des autres ! C’est le regard que vous vous portez qui vous donnera la clef pour VOUS accepter. Comme dans toutes relations, il y a des hauts et des bas  mais l’important c’est de toujours vous réconciliez avec votre corps et votre esprit.

    J’ai mis tellement de temps à comprendre tout ça, que j’aimerais pouvoir aider certain(e)s d’entre vous à s’en rendre compte. C’est tellement triste et fatiguant de se dénigrer en permanence !

    Soyez moins exigeant.

    Devenez la meilleure version de vous même mais n’essayez pas de devenir quelqu’un qui ne vous ressemble pas.

    Inspirez vous de belles personnes mais n’essayez pas de devenir ces personnes là.

    Nous sommes tous uniques, nous avons chacun notre potentiel et nos petits plus ! Aimez-vous ❤️

    Voilà, sur ces paroles j’espère sincèrement que cet article vous a plu,

    A très vite,

    Share:
    LIFESTYLE

    Rentrée sportive ♡

    Bonjour/Bonsoiiiir !

    Comme il y a les résolutions de Janvier, il y aussi les résolutions de septembre (la nouvelle saison sportive, la rentrée scolaire, etc.)
    J’ai prévu plein de nouvelles choses et j’ai envie de les partager avec vous !
    D’abord parce que ça fait du bien de les écrire: elles deviennent plus concrètes, et puis comme ça je suis encore plus obligée de m’y tenir 😛

     

    1. La plus grosse décision que j’ai prise c’est de me mettre au triathlon ! J’en ai déjà fais un il y a deux ans et j’avais adoré l’expérience, en plus ma petite soeur veut s’y mettre aussi alors peut être que l’on fera un Iron Man 70.3 dans quelques années 😀
    2. Du coup il faut que j’investisse dans un vélo de route dès que je pourrais !
    3. Il faut aussi que j’arrive à m’organiser et à faire des entrainements de natation et des sorties vélo de plus en plus souvent 🙂 D’ailleurs si vous avez des conseils d’entraînements pour les triathlon je suis preneuse 😉
    4. Continuer à organiser une fois par mois des sessions Run+Fun avec le  Happy Running Crew, et partager plein de bons moments avec les happy runners qui viennent aux évènements 🙂
    5. Ecrire plus d’articles pour le blog, être plus régulière dans la tenue de celui-ci.
    6. Continuer à faire du renforcement musculaire régulièrement et me tenir à une session d’étirement par semaine.
    7. J’ai décidé de faire quelques trails cette année ! Ce type de courses me manquent et j’ai envie de faire plus de sorties longues, de voir de beaux paysages, de varier les efforts pendant la course !
    8. Faire de la randonnée dans ma région avec Loxen , découvrir un peu mieux le coin dans lequel je vis 🙂
    9. Me mettre au canicross ! C’est un de mes rêves et j’espère que ça plaira aussi à mon chien 🙂
    10. Me faire un budget pour la course à pied et essayer de ne pas le dépasser dans les achats de leggings, bra et t-shirt 😛
    11. Ecouter mon corps, ne pas en faire trop et me blesser.
    12. Etre raisonnable et ne pas me donner d’objectifs trop difficiles à atteindre.
    13. Réussir à vous motiver dans votre aventure sportive !
    14. Toujours prendre du plaisir dans ma pratique sportive 🙂
    15. Réussir tout ça, ce serait déjà pas mal 😛
    Et n’oubliez pas que « La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. » – Socrate. ♡
    Même si parfois on se blesse, on ne fait pas aussi bien que ce que l’on voudrait, même si on a l’impression de stagner dans notre progression: regardez derrière vous ! Le chemin déjà parcouru, la fierté de vos proches, vos réussites et votre motivation toujours présente depuis tout ce temps !
    Les erreurs nous apprennent toujours quelque chose, nous permettent de nous remettre en question, de connaitre nos limites et nous montrent comment se relever 😉
    Nous sommes ce que nous avons décidé d’être, le fruit de nos échecs et de nos réussites.
    Soyez toujours fier de vous !
    Et vous quelles sont vos résolutions de la rentrée ?
    A très vite,
    Sportivement,
    Share:
    HUMEURS, SPORTS

    Se sentir plus belle grâce et pendant la course à pied ♡

    Je me promenais sur Facebook un soir, et je tombe sur le statut d’une fille qui avait mis un selfie avant d’aller courir (jusque là pas de problème), puis je vois qu’une fille commente en lui demandant si elle était partie faire du sport ou une sortie en boite de nuit (pas très gentil tout ça).
    Je me suis alors questionnée: pourquoi c’est si mal vue de se maquiller pour courir ? Pourquoi ce serait incompatible de se faire belle et prendre soin de soi avant de faire du sport ?

     

    Quand je chausse mes baskets c’est d’abord pour le plaisir de la course à pied, mais aussi pour prendre soin de moi: pour mon moral et pour mon corps.

     

    Faire du sport, m’entretenir et donc me muscler m’aide à me sentir mieux dans ma peau et à m’accepter.
    Quand je me lève: les cheveux en bataille, les yeux fatigués, la peau toute pleine de marques d’oreiller je ne me sens pas bien pour gambader de bon matin.
    J’aime me donner bonne mine !
    Pour cela j’utilise une crème de jour pour me protéger des UV, de la pollution et de la poussière (le vent est néfaste pour la peau, il faut donc bien la protèger).
    Du mascara Waterproof sur les cils pour ouvrir le regard et du baume à lèvre (teinté ou non) pour éviter les gerçures.
    Hop c’est parti !
    (Personnellement, j’évite le blush: j’en ai un qui se créée naturellement quand je cours et il est rouge tomate 😀 )
    C’est tout bête mais cette routine m’aide à me sentir moins fatiguée !
    Côté cheveux, je les attache de manière à être le moins gênée possible: je déteste avoir les cheveux devant les yeux pendant l’effort. Déjà, ça me déconcentre et ensuite ça m’énerve !
    L’hiver j’utilise un bandeau spécial sport, ainsi, j’ai les oreilles au chaud. Par temps de pluie plutôt que la capuche qui ne tient pas, je préfère une casquette ! Au moins les racines de mes cheveux sont moins mouillées et je peux (parfois) éviter le shampooing (j’essaye de garder mes shampooing espacés pour qu’ils graissent moins vites).
    L’autre produit magique qui m’évite de les laver à chaque sortie running est le shampooing sec !

     

    Courir permet de s’affiner et de renforcer certaines parties du corps. Et pour se sentir moins moche que dans un vieux jogging sans forme féminine il y a de jolis leggings, shorts, brassière et t shirt ! Ils existent pour toutes les morphologies et de toutes les couleurs :-D. On se sent plus belle dedans qu’avec un vieux t-shirt en coton difforme ! Les vêtements sont pensés par les marques pour que vous vous sentiez à l’aise avec quand vous bougez ;-).
    Choisissez bien vos brassières car c’est bien plus agréable de se sentir maintenu.
    De même pour les baskets, il est hyper important de choisir celles qui vous correspondent et de ne pas avoir peur d’investir. Vous éviterez bien des problèmes d’articulations et de dos en ayant des chaussures de qualités.
    En plus les modèles sont de plus en plus beaux !
    Mentalement, je me sent plus belle après avoir couru que lorsque j’ai mangé la moitié du pot de Nutella, un dimanche après midi de grand soleil, devant un film. (Même si j’adooooore faire ça de temps en temps !)
    Le fait d’avoir prit le temps de prendre soin de moi est déjà un pas de gagné pour m’accepter. Mon hygiène de vie a vraiment changé depuis que je cours régulièrement: je suis moins fatiguée, je me lève plus tôt, je monte plus facilement les escaliers. Bref, je me sens en forme !
    Et si se pomponner avant d’aller se défouler aident les femmes à affronter le regard des autres à la salle de sport ou dans la rue ? Si cela leur permet de ne pas se sentir ridicule quand elles ont l’impression de l’être ? En quoi cela serait mal ?
    Si cela vous aide à reprendre le sport, à le continuer et à affronter les miroir de la salle, alors je pense que c’est bien de vous faire belle avant d’y aller !

     

    Quand je cours je suis loin d’être rayonnante: rougeurs aux joues, grimace de la runneuse concentrée, sueurs, … Nous sommes toutes pareilles ! N’oubliez pas que vous n’êtes pas seules à « souffrir » en silence, regardez autour de vous et vous verrez que nous sommes dans le même bateau.

    L’important c’est de faire votre séance, sans vous prendre la tête avec la vitesse ou autres. Tout vos efforts payeront et c’est à ça qu’il faut vous raccrocher ! Ne vous prenez pas trop la tête avec comment font les autres, fixez vous sur votre progression, sur le bien être que ça vous apporte et le plaisir du sport.

    Essayez de ne jamais perdre ça de vue :-). 

    Pour finir, le sport vous fera sourire et vous rendra plus belle car il sécrète l' »hormone du bonheur » qu’est l’endorphine. Et puis, on se sent plus dynamique et pleine d’énergie !

    Souriez ! Vous êtes belles, vous prenez soin de vous je suis certaine que votre corps vous le rendra bien !

    J’espère que  l’article vous a plu, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

    PS: Il y a un nouveau concours sur ma page Facebook  « Runamande » pour gagner 5 abonnements d’un an au magazine Running Heroes qui sortira le 8 septembre prochain !

    Running Heroes c’est quoi ?

    • un magazine de 132 pages vendu à 9,90€,
    • un magazine bi-annuel (septembre et mars) correspondant aux 2 temps forts de la saison,
    • un magazine de temps long qui raconte le monde à travers la course à pied, et ses histoires plus grandes que la vie.
    A très vite !
    Sportivement,

     

    Share: