Follow:
    RUNNING

    TRIATHLON, I LOVE YOU

    Il ya très longtemps, dans de lointains souvenirs datant de mes années collèges (oui j’aime me sentir vieille en utilisant ce genre de phrase !),  j’ai découvert la discipline du Triathlon grâce à des bénévoles qui organisaient celui de Chazey (dans le 7-1 les gars) et où je pouvais y participer en relai avec mes soeurs, mes copines ou ma maman. J’ai toujours adoré ce petit challenge que l’on réalisait régulièrement les étés.

    Il y a quatre ans (je crois) j’ai fais ce même triathlon pour la toute première fois en SOLO. C’était dur car je n’étais pas vraiment entrainée mais c’était un triathlon découverte. Il est très abordable tant que l’on est sportif et que l’on sait nager (sans se noyer) et pédaler (sans les petites roues ). Je me rappelle avoir eu un immense sentiment de fierté à l’arrivée pour avoir réussi à le finir. Pour info, je l’avais fait avec mon vieux VTT que j’ai depuis l’âge de 10 ans et qui pèse une tonne !

    Quatre ans plus tard, je décide de me (re)frotter à cette discipline mais cette fois avec l’artillerie (plus) lourde : une combinaison, une tri fonction et un vrai vélo de route super léger sont de la partie !

    Pour tout vous dire, étant donné que je m’étais inscrite sur un XS, je n’ai pas fais une préparation de folie. Le but étant simplement de relever une nouvelle fois le challenge sans aucune idée du type de chrono que je peux faire et sans de vrais entrainements poussés en Natation ou en vélo.

    J’ai mis un peu de temps à apprivoiser mon vélo de course et je me suis reposée sur mes acquis d’ancienne nageuse estivale de natation (pendant 11 ans tout les étés je faisais des entrainements et compétitions).

    Je suis donc allée nager une petite dizaine de fois et j’ai roulé trois fois avant ce triathlon.

    (Les distances d’un Triathlon XS d’après FFTRI sont 400m de natation, 10km de vélo et 2,5km de course à pied. Pour ma compétition les organisateurs nous proposaient 400m/15km/2,7km.)

    JOUR J:

    • NATATION:

    La combinaison c’est ce qui m’angoissait le plus. J’avais très peur de ne pas réussir à l’enlever rapidement, finalement, j’ai décidé de ne pas paniquer et tout s’est bien passé. L’épreuve en elle même: je me suis pris pas mal de coups. J’ai aussi senti que je n’étais pas assez entrainée pour tenir toute la distance en nageant rapidement le crawl donc j’ai aussi fais de la brasse coulée. Quand on a une bonne technique de nage en brasse, on avance pas trop mal face aux autres concurrents et j’ai bien vécu ma course. Je suis sortie de l’eau en 18e position sur 36 et je me suis préparée pour l’épreuve d’après. J’ai séché mes pieds comme j’ai pu, la trifonction étant sous la combinaison, j’ai enfilé mes chaussettes puis mes chaussures de vélo (pour pédales automatiques) et C’EST PARTI MON KIKI !

    • VELO:

    Je me rends compte que j’ai oublié d’installer mon porte dossard (TRES TRES PRATIQUE EN TRIATHLON car le dossard doit être derrière en vélo et devant en course à pied, il suffit juste de tourner le porte dossard au lieu de s’embêter avec des épingles a nourrices !). Je m’arrête dans mon élan pour l’accrocher et je cours (comme je peux car j’ai la sensation d’avoir des après ski) dans l’herbe, à coté de mon vélo, car nous avons le droit de monter dessus qu’une fois sortie du parc à vélo et après avoir dépasser une limite imposée par les jurys (très sérieux) de l’épreuve. Je découvre un parcours très vallonné pour une courte distance. Je ne suis pas encore très à l’aise avec les vitesses et les plateaux de mon vélo de route et cela me met rapidement en difficultés. Je sens, heureusement, que j’ai des ressources dans les cuissots et malgré le manque de technique, d’expérience et d’assurance, je pédale tant bien que mal, jusqu’à mes meilleures alliées qui m’attendent: mes baskets de running. Je termine 26e sur 36 de cette épreuve.

    • COURSE A PIED:

    J’appréhendais la transition vélo/course à pied qui, je me rappelle, m’avait fais très bizarre lors de mon premier triathlon en solo. Heureusement, je suis bien plus entrainée qu’il y a quatre ans et les 2,7 km se sont déroulés sans aucun problème. J’ai rattrapé quelques personnes et je passe l’arche d’arrivée sous les encouragements de mes proches : MAGIQUE. Je termine 13e sur 36 en course à pied.

    Au final, je suis 21e au scratch, 2e féminine et 1ere FS1.

    J’aime le triathlon car c’est un sport complet et on apprend à dépasser ses limites en arrivant au bout de l’épreuve ! C’est aussi toute une organisation à apprendre et je suis encore très novice en la matière (surtout le vélo !). J’ai hâte de continuer à m’entrainer pour m’améliorer.

    J’espère participer à un format M avant la fin de saison et pour m’obliger à suivre une vraie préparation !

    N’hésitez pas à essayer le format XS, ça donne une très bonne idée de cette discipline 🙂

    Je vous laisse avec ma vidéo Youtube réalisée suite à cette journée sportive,

    A très vite,

    Sportivement,

    Share:
  • RUNNING

    LE CANICROSS

    Bonjour ! Je vous retrouve aujourd’hui après un petit temps de pause blogging 😊. Il y a une semaine, j’ai participé…